mardi 27 février 2007

Paillardes autour et alentours Nantes

De Nantes à Montaigu
Voici extrait du site du CAUE de Vendée :

"MONTAIGU - Jardin des Remparts
Parc départemental. Place de l'Hôtel de Ville.
Ce jardin, composé d'un plan d'eau dans lequel se reflètent
les remparts de l'ancien château, a été aménagé en 1981
par M. MATHYS, créateur
du parc floral de la Cour d'Aron. Le promeneur qui
déambule dans ce parc, situé au coeur de la ville,
est totalement dépaysé, au fil des allées
dominées tantôt par les murailles, tantôt par l'ambiance
du ruisseau d'Asson. La monumentale digue, célèbre
dans la chanson populaire
"De Nantes à Montaigu", se mêle aux cyprès chauves,
chênes et rhododendrons. "

Le gendarme de Redon
Le marinier de Coueron

Celui-là qu'a fait la chanson (bis)
C'est un marinier de Couëron. (bis)
Couëron, tout près de Nantes,
Ville très commerçante.

(site de l'Université Libre de Bruxelles, ULB)

Voir aussi les chansonniers sur wikipedia :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Chansonniers_estudiantins

Notre premier chansonnier fut celui de Mercier, Grand Maître de l'Ordre du Bitard (LST) à Poitiers. Son frère, grand amateur de musique classique, était étudiant en droit et faisait partie de notre groupe d'amis à la Cité U Descartes.
Voici la préface de ce chansonnier qui est illustré par le "Bizuth Magnan" bien connu des résidents de la cité U Rabelais (il faisait le soir le tour de la cité en proclamant "dormez, dormez braves étudiants, que le seigneur Dieu vous protège.").


" Ce n'est pas une préface. Une préface, c'est pour les ouvrages sérieux et celui-ci n'en est pas un. On n'a pas à expliquer la chanson d'étudiant: si on le faisait, cela ferait trop de peine à ses partisans. La "paillarde", on la prend comme elle est, toute nue -trop nue- impudique, indécente, obscène. Il ne faut pas se le cacher, c'est une vieille catin qui se livre à un exhibitionnisme douteux, mais tous les goûts sont dans la nature...
Ce chansonnier aura quelques avantages : il permettra au moins de ne pas offenser les oreilles amies ou ennemies par une série de cris inarticulés, de grognements, de ronflements, voire de gémissements qui sont de règle d'ordinaire, et qui sont tout - hélas - sauf le texte que l'on prétend chanter. Et puis, les mélodies sont parfois très belles...
J'y reviens : ce chansonnier n'est pas un de ces livres qu'on ne lit que d'une main: il est destiné à faire connaître les chansons d'étudiants. Car on a beau mépriser ces chansons, les repousser d'un pied dédaigneux en gardant les oreilles ouvertes, il vient toujours un moment où on les chante : et quand on se jette à l'eau autant le faire de la manière la plus élégante, en respectant texte et musique.
Maintenant, si vous voulez mon avis sur la chanson étudiante, je vous dirai qu'elle est moribonde. C'est dommage... Elles n'étaient pas toutes bonnes, nos "paillardes" et si l'on peut applaudir la disparition des chansons de ces étudiants d'autrefois, fils de bourgeois et bourgeois eux-mêmes, qui ne les prostituaient que pour prouver qu'ils étaient bien là et que jeunes paons ils feraient bientôt la roue; je regrette ce voile de pudibonderie - la force de frappe des biens pensants - qui préside de nos jours à la mise aux oubliettes. Essayons donc de les faire revivre un peu, et dans la mesure où l'on n'est pas guidé par le désir de choquer et encore moins par celui de jeter, verbalement, sa gourme, chantons donc ce que l'on veut où l'on veut et quand on veut."




Nos questions :
  • Qui est l'auteur de ces paillardes ?
  • Pourquoi autant de paillardes qui tournent autour de Nantes ?

Occitanie

Le portail d'Occitanie sur Wikipedia
Institut d'Etudes Occitanes du Limousin


Le Felibrige :
http://membres.lycos.fr/arbrebaz/felibre.htm
Le site officiel du Felibrige

La coupo santo
http://www.sceaux.fr/bibliotheque/?menuid=23&asc=0.20.23

L'écocentre du Périgord

à Saint Pierre de Frugie

Cinq pavillons présentent différents procédés d'écoconstruction : paille, chaux-chanvre, terre crue, monomur et bois, des peintures saines, des enduits naturels, des isolants actuels (chanvre, laine de mouton, cellulose, liège...) et des productions d'énergies renouvelables.

http://www.ecocentre.org/

Les dessinateurs de l'informatique

auteur bien connu des informaticiens français par ses dessins.
Dans 01-Informatique, il y a les dessins de Zévar.
http://www.koi29.info/humour.php?param=7&langue=F

Dans Le Monde Informatique, ceux de F. Cointe.

http://www.fcointe.com/dweb/web1.html

Royal de Luxe

Voici des images de Royal de Luxe (2002) à la demande d'un de nos fidèles lecteurs.

et celle de mai 2005 (année Jules Verne)

lundi 26 février 2007

Des conséquences du "ramassage scolaire"

Quelle expression étonnante que "ramassage scolaire" (je sais, on a bien eu "ressources humaines" et "drh" ) !
Quand j'étais en "études" au lycée Darnet, j'avais un camarade qui, jusqu'en seconde, était pensionnaire. Je me souviens d'une de ses questions :
"Est-ce que tu es fort dans le travail chez toi ?". Je pensais qu'il voulait parler des études. Mais je ne comprenais pas bien car, restant à l'étude, c'est là qu'on faisait une bonne partie des devoirs.

En fait, ses parents étaient paysans et, depuis qu'il y avait le ramassage scolaire, il devait en arrivant chez lui participer aux travaux de la ferme. Il devait interrompre l'étude vers 18 heures, prendre le car qui s'arrêtait de nombreuses fois avant d'arriver au croisement d'où partait le chemin conduisant à la ferme. Et alors il devait effectuer des travaux de force assez souvent. Le matin il fallait qu'il refasse le chemin inverse. Il perdait plusieurs heures d'études.

Alors qu'il avait fait une scolarité sans problème jusque là, il fut conduit à arrêter ses études.

Il y a une semaine, j'ai rencontré un ancien du lycée Darnet. Il m'a dit qu'il n'avait pas obtenu le passage en seconde après la troisième. Il était tombé amoureux et avait laissé tomber les études. Redoubler ? non, il perdait sa bourse ! or, m'a t-il dit, ses parents avaient deux (2) vaches, étaient particulièrement heureux quand il ramenait du lycée, une orange ... Il était pensionnaire.
La pension a permis à de nombreux élèves de faire des études. J'ai connu un élève qui est devenu un médecin spécialiste réputé et qui n'avait pas de chaussures en plein hiver. Dans la neige, il portait des feutres (ces chaussons que l'on met dans les bottes ou les sabots) d'où dépassait le gros orteil.


J'ai beaucoup appris de ces exemples. En particulier, que des décisions publiques peuvent avoir des conséquences facheuses. Espérons que ces conséquences n'étaient pas dans les objectifs de ceux qui ont été les promoteurs de ces décisions.

dimanche 25 février 2007

Sites sur Nantes

http://www.nantes.bzh.bz/

vous y trouverez des liens vers d'autres sites sur Nantes. Bonnes visites.

Clochers de Bretagne

J'adresse des photos de clochers au créateur du site :
http://gilles.saunier.free.fr/

Ce site est dédié aux amoureux du 'patrimoine breton' et
aux développeurs (VB, C++, JavaScript, PHP...).

La Coquille

"Passés Limoges et Châlus, le chemin entrait en Périgord. Par le bourg de la Coquille, dont le nom garde le souvenir de leur passage, les jacquets atteignaient la cité fortifiée de Thiviers. De là, une variante gagnait les rives de la Dronne et l'abbaye bénédictine de Brantôme (...) "

in
Les chemins de Saint-Jacques de Compostelle, MSM, 1999, Isbn : 2-911515-21-8, chapitre Via Lemovicensis, p. 179

Aujourd'hui, à la Coquille, il y a un monastère Zen !

Languedocien, provençal, auvergnat, limousin, gascon, catalan

Voici la traduction donnée par Pierre Bec dans le Que sais-Je ? "Langue occitane", de "Un homme n'avait que deux fils" (Parabole de l'enfant prodige):

  • languedocien central : "Un ome avia pas que dos drolles"
  • provençal : "Un ome avia ren que dos fius"
  • auvergnat : "Un ome avia mas dos garçons"
  • limousin : "Un ome avia mas dos filhs"
  • gascon : "Un ome n'aveva pas que dus hilhs"
  • catalan : "Un ome nomes tenia dos fills"

Le village le plus haut de la Dordogne

C'est Saint-Priest les fougères, sur la route qui va de Bourdoux à la Coquille (qui était bien sûr sur la route de St-Jacques de Compostelle !).

U.K vs France

Voici un message relevé sur le french-news forum des expatriés britanniques en France. On y comprend la différence entre la France et le Royaume-Uni !

" Hello, it's me again
I should have mentioned to you that all state-run music schools in France offer students and parents hefty discounts on lessons. Most teachers (professeurs) are salaried - pay can be up to 3,000 euros a month for a 'professeur' with a Certificate of Aptitude (CA) and on the top échelon. Some students can pay as little as 60 euros A YEAR for an instrumental lesson WITH compulsory sol-fège (the French equivilent of aural tests but with the emphasis on dictation - rhythmic and melodic. And if the students actually live in the town it's even cheaper! It comes off the local taxes. In France, money goes round - it circulates - like the health system.

The CNR in Limoges has around 1,800 students (including dance), the ENM in Brive some 1,400 students.

Hope this helps a little more. Should have mentioned it before."

R. S.

Mat Sup (maternelle supérieure, Grande section)

et si nous allions voir du côté de "mat sup" (maternelle supérieure, ce qu'on appelle la grande section) ?

Petite section (Première année)

« A l’aide d’une recette, sélectionner dans un panier tout ce qui est nécessaire pour réaliser cette recette. »

« Indiquer à des camarades une action à effectuer (ex. : - comment faire une construction simple (en trois parties) ;
- comment laver ou changer le bébé de la classe. »

« Classer des colliers donnés selon leurs algorithmes. »

Petite section (Deuxième année)

« Après expérimentation, expliquer une transformation (ex. : l’évolution et les conditions d’évolution d’une plante. »

Moyenne section

« Faire réaliser par un camarade un objet en quatre parties, conformément à des consignes inventées et communiquées oralement. »

« Inventer et poser une série de x questions (mini-enquête) à un spécialiste que l’on rencontre. »

« A partir d’une affiche publicitaire, répondre à un questionnaire :
a) A quoi sert-elle ? quel est son but ?
b) B) Qui a produit cette affiche ?
c) C) A qui est-elle adressée ?
d) En explicitant les indices prélevés. »

« Trouver et dessiner les entrées d’un tableau à double entrée donné « rempli ». »

« Classer x images d’objets dans des diagrammes de Venn (« patates »), en inventant et en représentant l’étiquette qui convient pour chaque diagramme. »

« Trouver et représenter les six agencements possibles d’une tour de trois cubes de trois couleurs (chaque couleur ne pouvant être utilisée deux fois dans la même tour). »

Grande section

« Placer correctement x photos des enfants de la classe au bout des branches d’un arbre de choix en au moins quatre parties (sexe, habillement, lunettes, cheveux…) »

« Trouver et dessiner les entrées d’un tableau à double entrée dont quelques cases intérieures sont données. »
« Inventer et composer une affiche publicitaire :
mettant en garde contre les accidents domestiques
ou incitant à acheter des produits
ou…
(L’affiche comportera dessins, slogan et phrases écrites avec un référent.). »

« Réaliser, pour des camarades, la fiche de montage d’un objet inventé, sous forme d’une liste écrite du matériel accompagnée d’étapes imagées. »

Compétences exigibles à la fin du cycle 2

« copier un texte sans erreur :
- écrire sous la dictée en respectant la correspondance phonie/graphie ;
- orthographier des mots d’usage courant. »

Source Bulletin Officiel de l’Education Nationale.

On vérifie à l'entrée du CP ...ou mieux, de l'université ? Chiche ?

"Les yeux dans les arbres"

Après avoir vu "Un roi d'Ecosse", je me suis remis à la lecture du livre "Les yeux dans les arbres" de Barbara Kingsolver (prouveur royal ? un nom pour prouveur automatique !) Rivages, Isbn : 2-7436-0518-9, 600 pages, traduit par Guillemette Belleteste (encore un beau nom !). Rendons hommage aux traducteurs.

Nous vous conseillons ce livre sur le Congo Belge en 1959.

Lecteur perspicace, tu as dû remarquer que tout se tient dans ce bloc-notes. Après le torchon Belge, le Congo Belge !

Patois vendéen

Trouvé ce dictionnaire sur la Toile (pas la serpillère !) :
http://www.troospeanet.com/

Français, Québécois, Belges ...

  • Au Québec :

A la fin d'un repas, un des convives dit à la maîtresse de maison :
"Ca ne vous gêne pas si je vais me branler sur la terrasse ?"
Il y avait sur la terrasse un fauteuil à bascule !
  • En France :
A la fin d'un repas, un des convives, un Belge wallon, veut aider à faire la vaisselle. Un des convives français lui dit :
"Prenez le torchon", ce qui offusque le Belge. Un torchon est en Belgique, une serpillère.
La serpillère est appelée la since en Charente et en pays nantais, wassingue dans le nord, toile dans la sarthe.

Le Prince Noir, Limoges et Montaigne

Je viens de me replonger dans les Essais de Montaigne (il faudra qu'un jour j'aille visiter le château de Montaigne, comme d'ailleurs celui de Montesquieu - et il faudra oser sortir de l'autoroute, ces "sens uniques" !).
Au Livre Premier, Montaigne cite l'attaque de Limoges par Edouard, prince de Galles (le Prince Noir) en 1370 (chroniques de Froissart). Il faudra que je me replonge dans mes livres d'histoire. Je les ai conservés, ces livres à la couverture verte que je lisais dès la distribution des livres en début d'année scolaire.
J'ai trouvé dans les Essais l'opinion de Montaigne comme quoi il est inutile de « redire plus mal ce qu'un autre a réussi à dire mieux avant lui ». C'est ce que j'ai écrit souvent sur les manuscrits de thèses. Les thésards ont la facheuse habitude (mais d'aucuns la trouvent bonne ! je me suis fait critiquer pour avoir trop utilisé les guillemets ... et depuis j'ai compris que ceux qui me critiquaient étaient souvent de grands pompeurs, cachant leurs pompes comme des étudiants trichant au cours d'un examen) de récrire des textes fondamentaux, plutôt fort mal. Plus triste, de pomper sur la Toile des récritures de mauvaise qualité. Attention ! si l'on récrit en améliorant c'est très bien. La science a fait ainsi des progrès. Pensons aux démonstrations mathématiques à l'époque où les variables n'avaient pas été inventées. Merci à François Viète (il fut étudiant à Poitiers à une époque où l'Ordre du Bitard (LST) n'existait pas encore. Il fut Conseiller au Parlement de Rennes. Conseiller d'Henri IV, il décriptait les messages des Espagnols. Son ouvrage "In artem ananyticam isagoge" , qui représente une avancée considérable en algèbre, ne faisait que 18 pages. Vous imaginez aujourd'hui une thèse de 18 pages !) de Fontenay le Comte qui inventa le "x". C'était un juriste et mathématicien. Il connaissait la plainte contre x. Comme quoi la "pluridisciplinarité" peut avoir du bon.

samedi 24 février 2007

Films conseillés

  • Après "La vie des autres",
  • "Blood diamond",
  • "Ne le dis à personne",
  • "Jacquou le croquant' (normal !),
  • "Le dernier roi d'Ecosse" (sur le régime d'Amin Dada) vu ce soir.

Et toujours le T.U.(Théâtre Universitaire) avec une programmation originale.

SERVAS

J'ai connu Servas en 1971. Mon premier voyage "Servas" fut au Japon. Grâce à Servas, j'ai pu vivre chez des Japonais ce qui est fort difficile. Les Japonais eux-mêmes ne se reçoivent pas chez eux. Au retour je me suis engagé comme Hôte. Ma future femme fit de même.
Le responsable de Servas France, Joseph G., habitait alors Fontenay le Comte, porte du marais poitevin. Nos amis Jean-Jacques et Hélène sont eux-aussi devenus hôtes à Paris.

Servas a pas mal évolué. Voici son site sur la Toile :
http://www.servas-france.org/index.php

et le site de la fédération internationale :
http://www.servas.org/indexen.html

Servas sur Wikipedia :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Servas_Open_Doors

Deux gîtes dans le parc régional Limousin Périgord

allez ici

mardi-gras à Jumilhac






Lundi dernier le boucher était ouvert contrairement à l'habitude. Car le lendemain était mardi-gras.
Le boulanger (il fait du bon pain et ... fait la tournée) vendait des tartes aux pruneaux, une tradition de mardi-gras à Jumilhac.

Les cafés restaurants disparaissent. Il reste Le bouéradour. Il paraît, qu'en été, les Anglais, Hollandais, nombreux dans la région, aiment y passer la soirée.

Le Chalard, Ladignac le long

http://www.communaute-saint-yrieix.fr/chalard/index.php

et Ladignac le Long :
http://www.communaute-saint-yrieix.fr/ladignac/index.php

avec leurs belles églises romanes.

L'or du Limousin


Sur la route du Chalard à Jumilhac en passant par Bourdoux, se trouve Bourneix (On prononce Bourné. On est en pays d'Oc mais pas à Toulouse, eh con !), lieu de la dernière mine d'or (filon de Cros-Gallet) exploitée en France si mes renseignements sont bons. A côté de St-Yrieix, il y avait des mines d'or à Cheni et à Lauriéras, qui ont été exploitées jusqu'à la dernière guerre. Elles ont été innondées à l'arrivée des armées allemandes. Quand j'étais jeune, je sais que la société des mines salariait quelques employés qui exploitaient les terrils.

http://www.minerauxetfossiles.com/revue/dernier_numero/numero_info12.htm

http://www.ac-limoges.fr/svt/accueil/html/res_local/document/orlimousin.html

Site de la Fédération Française d'Orpaillage :
http://ffor.fr/article.php3?id_article=24

Page de Futura-sciences :
http://www.futura-sciences.com/comprendre/d/dossier686-7.php

Mimosas


Lors de mon premier hiver à Nantes j'ai été frappé par la présence des mimosas, nombreux y compris en ville.
Quand j'ai acheté une maison, j'ai immédiatement planté un mimosa. Il a disparu lors d'un hiver très froid, puis est reparu. Un deuxième hiver très froid l'a fait disparaître. En face de mon bureau, il y avait un mimosa. Les propriétaires l'ont supprimé. Il faut dire qu'à Nantes, les mimosas ont mauvaise presse. On les accuse de détruire les murs. A Nantes, il y avait donc l'odeur des mimosas en février ainsi que, toute l'année et en particulier les jours de vent venant du sud, l'odeur des biscuits LU. Il y avait aussi les sirènes des chantiers navals.

Aujourd'hui, on a droit aux sirènes de la police et aux odeurs des voitures et autres pétarous.

Voici un mimosa (la photo n'est pas bonne, mais de toutes façons, une photo c'est de l'info, rien de plus) qui pousse au coin de la rue. Merci à son propriétaire qui nous en fait profiter.

Croqueurs de pommes

Le site :

http://croqpomlim.free.fr/

Le site national :
http://www.croqueurs-de-pommes.asso.fr/

et celui d'Angers qui offre de nombreuses greffes et dispose d'un verger de très nombreuses variétés. Nous irons le visiter. Nous vous en reparlerons !

http://www.croqueurs-anjou.org/

Le châtaignier limousin



Un site recommandé :

http://www.chataignier-limousin.com/

Association du marron et châtaignier limousins :
http://www.amcl.org/

Voici des meubles faits en clisses de châtaignier par un artisan de Châlus (la ville de Pierre Desproges et ... celle où Richard Coeur de Lion a perdu la vie) en 1977.

Robin Milner à Nantes le 21 mars

The Atlanstic Federation of Labs (FR 2819)
is happy to invite you to a seminar to be
given in Nantes by professor Robin Milner.

Professor Milner is well known in the
computer science community for his
major contributions to functional
and concurrent languages.
He was awarded the prestigious
"ACM Turing Award"
in 1991.
In his seminar he will present
one of the grand challenges of the 21st
Century.

This seminar will take place
at the Faculty of Sciences
and Techniques,
University of Nantes,
amphi H, on Wednesday March 21,
at 14:00.

Amphi H is close to the LINA lab:


---------------------------------


Professor Robin Milner,
Emeritus Professor at Cambridge University,
visiting Ecole Polytechnique (Paris)
for a year as "Ile-de-France
Blaise Pascal Professeur de Recherche".

Title:

"Ubiquitous computing, models
and the informatic future"

Abstract:

"Ubiquitous Computing Systems (UCSs)
will be a dominant part of
informatics in this century.
They will be vast, will evolve,
will make
decision previously made by us,
and will interact with one another.

The problem of how to understand
them, both as designed and as they
evolve, is one of the Grand Challenges
for Computing adopted by the UK
Computing Research Committee.
Many existing and more modest computing
systems are not deeply understood
when they are specified or built;
this phenomenon appears to be a
side-effect of the tremendous market
demand that has arisen worldwide
in the past half century.

I shall argue that a more thorough
science-based approach is both
necessary and possible. We often
think in terms of models, whether
formal or not. These models, each
involving a subset of the immense
range of concepts needed for UCSs,
should form the structure of our
science. Even more importantly,
the relationships (either formal or
informal) among them are the cement
that will hold our tower of
models together. For example,
how do we derive a model for senior
executives from one used by
engineers in designing a platform for
business processes, or by
theoreticians in analysing it?

Many examples of such relationships
exist; we need to base our
methodologies on them, and on
more of them. As part of the talk, I
would like to illustrate this
with my own work on mobile systems."

Robin Milner Biography:

Robin Milner graduated from
Cambridge in 1958. After short
posts he joined
the University of Edinburgh in
1973, where he co-founded the Laboratory for
Foundation of Computer Science
in 1986. He was elected Fellow of the Royal
Society in 1988, and in 1991
won the ACM's A.M. Turing Award. He joined
Cambridge University in 1995,
headed the Computer Laboratory there for four
years, and retired in 2001.
His research achievements
(often joint)
include:
the system LCF, a model for
many later systems for
interactive reasoning;
systems; Standard ML, an
industry-scale but rigorously
based programming
language; the Calculus of
Communicating Systems (CCS); the Pi Calculus.
Currently he works on Bigraphs,
a topographical model for
global computing.

Préhistoire et géologie

Le site d'un institut de Bordeaux-1 :
http://www.ipgq.u-bordeaux1.fr/Pages/home.html

Renommage

En informatique, il est fréquent que l'on utilise le renommage de variables. En pub, il est fréquent que l'on applique le slogan "changez de nom, un nouveau nom vous changera". Et changer de nom peut (pas toujours) coûter moins cher qu'une action moins "virtuelle" ("vertuelle "?!) encore que ... les communicants savent facturer le vent !

Nous avons bien connu le renommage de notre collège en lycée !

Un député a lancé l'idée de renommer la Dordogne (le département). Il n'a pas proposé de supprimer les départements ! (ç'est que ça ferait perdre des plaçous comme on dit en Limousin ... et on en a bien besoin ! Pourtant un parti politique - peut-être d'ailleurs le parti du renommeur - avait cette réforme dans ses cartons... mais ne la sort plus. Peut-être se souvient-il de l'affaire du sénat et du référendum de De Gaulle).

Voici les discussions sur le site de Sud-Ouest :
http://www.special.sudouest.com/article.php3?id_article=3435

vendredi 23 février 2007

Gaucelm Faidit

Un bloc-notes que j'aime bien :

http://repaire.des.reperes.over-blog.net/10-23-index.html#nogo


Son auteur a pris comme pseudo le nom d'un troubadour Limousin Gaucelm Faidit, né à Uzerche (la perle du Limousin) :
http://histoire-ma.chez-alice.fr/troubadours/Troubadour/GaucelmFaidit.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gaucelm_Faidit

Ses oeuvres :
http://www.trobar.org/troubadours/gaucelm_faidit/

Vespa velutina

J'ai vu à Jumilhac un drôle de frelon.

Il était tout de noir vêtu. Et je lis dans le Monde du 20 février que "tel l'ange exterminateur, il sème la terreur parmi les colonies d'abeilles du Grand Sud Ouest (...) Ce frelon asiatique (...) repéré pour la première fois en France à l'automne 2005 (...) on le signale aujourd'hui en Dordogne."

L'article nous apprend que les abeilles asiatiques ont appris à lui résister en se massant "autour de leur agresseur en agitant frénétiquement leurs ailes : en quelques minutes, la températurer du groupe atteint 45°C, chameur à laquelle elles sont capables de résister mais qui provoque la mort par hyperthermie du frelon noir, cuit à l'étouffée." (Pierre Le Hir)

Décidemment, il s'en passe des choses à Jumilhac !

Centre de Recherche sur les Littératures Populaires

Le carnet du Monde du 20 février m'apprend le décès d'Ellen Constans qui fut vice-présidente du Conseil Général de la Haute-Vienne ainsi que de l'Assemblée Nationale. Membre du Comité central du PC, elle a participé avec Marcel Rigout (fut membre du gouvernement sous F. Mitterand) à la dissidence des Reconstructeurs. Elle était prof à l'Université de Limoges où elle animait le Centre de Recherche sur les Littératures Populaires. Nous avons consulté son site sur la Toile.

http://www.flsh.unilim.fr/recherche/lp/Present/indexlp.html

Sur M. Rigout, voir :
"La déchirure : Marcel Rigout, les rénovateurs limousins et le pcf", de Henri Demay, Lucien Souny, 1988
Marcel Rigout, Le Métallo ministre.Éditions Le Bord de l'eau, Collection :"Clair & net", (2005) (ISBN 291565123X)

et sur le PC en Limousin, voir la revue Ruralia :

Le communisme rural en Limousin : de l’héritage protestataire à la résistance sociale
(de la fin du 19e siècle aux années 1960)
, Dominique Danthieux


http://ruralia.revues.org/document1077.html

jeudi 22 février 2007

Quelques jours passés en périgord vert

Nous revenons de quelques jours passés autour et alentours de Jumilhac le Grand :
- Le Chalard
- Ladignac le long
- St-Priest les fougères
- La Coquille
- Bussières Galant

Et nous avons traversé Lathus Magnac Montcul Thouron ...

Il nous faut maintenant supprimer les milliers de courriels indésirables reçus pendant ce temps. Nous aurions pu consulter nos boîtes aux lettres : le haut débit est disponible à Jumilhac. Mais nous avons préféré les rencontres viva voce ! Quelques jours sans radio, sans télé, ça fait du bien !

Nous n'avons pas visité le monastère Zen de St-Pierre de Frugie
Mais nous avons testé les bouchers et boulangers, les fromages (il est maintenant difficile de trouver de bons fromages frais de vaches ou de chèvres). Pour les boudins aux châtainges, ce sont toujours ceux de St-Yrieix qui sont les meilleurs !

A bientôt.

mercredi 14 février 2007

"Impasciences" (J-M Lévy-Leblond)

Quelques extraits :

  • "La science n'a qu'un seul privilège : son champ d'action est assez restreint pour qu'elle puisse avec quelque efficacit détecter ses bévues. Aussi doit-on se rassurer : les chercheurs trouvent, au moins, leurs propres erreurs. Tout le monde ne peut en dire autant."
  • "Proposons au jury Nobel la candidature du docteur Dipil Mahalanabis, de Calcutta. Avec son équipe, il a montré, en 1971, l'extrême efficacité des "sels de réhydratation orale" dans le cas des maladies diarrhétiques graves. Il s'agit d'une simple solution mixte de sel (de cuisine) et de sucre dans l'eau, avec un léger apport potassique (par exemple du jus d'orange), d'un coût quasiment nul, accessible aux familles les plus démunies du tiers-monde. (...) sauve chaque année la vie de près de deux millions d'enfants (...) Le plus de science n'en est pas toujours le mieux."
  • "Les poissons pètent-ils ? (la réponse est oui)" [On y revient toujours !] (...) "aucune des assertions précédentes (comme celle-ci) n'est en elle-même vraie et ne saurait être acceptée telle quelle par les experts du domaine concerné. A vrai dire, hors d'étroites contraintes, chacune peut être réfutée" [Voir de Karl Popper, Conjectures et réfutations chez Payot]

Temps difficile pour le facteur !

Aujourd'hui, Limousin et Loire-Atlantique sont dans le vent !
Le cap Ferret part dans la mer, le banc d'Arguin résiste ... mais que fait le gouvernement ? Quelle idée de mettre des vacances scolaires quand il pleut ? Et les savants, peuvent pas prévoir ?

Qu'en pensent les candidats à la Présidence de notre République ?

A Paris il est proposé à des citoyens de mettre autour de leur cou un collier qui capte les données de la pollution atmosphérique. Tiens on va découvrir qu'il sort de la cochonnerie des voitures, et d'autres consommations diverses. Ouf ! il n'y a pas que les pets des veaux, vaches, cochons de St-Yrieix. On souffle !
Continuons à lire Levy-Leblond.

Vu ce matin chez mon libraire spécialisé en philosophie que Payot vient de re-publier 'L'art de peter' de Pierre Thomas Nocolas Hurtaut. Comme quoi notre blog est "up to date" !

"La Brière"

Le Livre de poche n'a plus La Brière d'Alphonse de Châteaubriant dans son catalogue. Grasset publie le livre dans ses Cahiers Rouges, Isbn : 3-446-11063-7
" Grand prix du roman de l'Académie française et qui est l'un des plus forts tirages de l'entre-deux-guerres avec 609 000 exemplaires vendus" (Wikipedia)

" La chaloupe laissait aller, dans le glissement des grandes ondes de l’estuaire, tout en appuyant à tribord, vers l’entée de la petite rivière le Brivet.
Dans ces parages où la Loire s’étale sur une largeur de plusieurs fleuves, la brise avait pris de la force, et la grande voile, souillée de vase, évoquant l’antique voile de peaux de bêtes, avait un souffle profond. C’était une marchande de mottes qui, sa vente terminée, descendait de Nantes ; une de ces chaloupes de grosse charpente et cependant de bonne marche, par le calcul de douze pieds de leur plus grande largeur avec leurs trente cinq pieds de tête en queue, houilleuses, enfumées depuis le treuil jusqu’à la pointe du mât, vraies ténèbres mouvantes. Tant de mottes avaient roulé sous ce gréement, jetées en vrac, déchargées par tous les bouts du pont, que le bateau lui-même semblait fait de la substance de ce combustible. Tout était noir là-dedans, tout y était silencieux…" (Première page du livre)

Un roman à lire et à relire. Il m'a captivé et formé à la rencontre des habitants du coin (coin n'est pas un terme adéquat ! il y a peu de coins en Brière.)

Alphonse de Châteaubriant, qui a adhéré aux théories nazies, est mort en 1951 en Autriche.

le site du Parc régional :
http://www.parc-naturel-briere.fr/
Un autre :
http://cotejade.free.fr/briere.htm

Un beau site (blog) perso :
http://labriere.over-blog.com/

L'association d'astronomie de la Brière :
http://briere.etoilee.free.fr/

La faune briéronne :
http://faunebrieronne.free.fr/briere.php

Site consacré à Marcel Schwob :
http://www.marcel-schwob.org/Articles/60/la-grande-briere

Le film La Brière, musique de Paul Ladmirault

Darnet 45-50

Le site des bébiboumeurs du Lycée Darnet (du temps où il était dans de vieux murs, rue Coudamy) nés entre 45 et 50.

Formation des salariés

"En 30 ans, la durée moyenne des formations professionnelles suivies par les salariés a été divisée par deux, tandis que a part des salariés ayant suivi une telle formation était multipliée par deux, estime le CEREQ. Cette dilution s'est faite au détriment de l'accès des salariés à des diplômes reconnus (...) et au bénéfice de la formation "sur le tas", destinée à s'adapter à l'évolution du poste de travail plutôt qu'à préparer une évolution professionnelle".

Il fut un temps où nous sommes beaucoup intervenu dans les entreprises, où nous avons participé à la formation préparant une évolution professionnelle, ou même préparant l'entreprise à de nouvelles méthodes.

Cette information semble confirmer ce que je vois par mon fenetrou.

Les "Botnets"

abréviation américaine pour "robots en réseau", armées d'ordinateurs passés sans le savoir sous le contrôle des pirates de la Toile.
  • violer la sécurité des paiements
  • vendre des listes d'adresses et des informations personnelles à des commerçants peu scrupuleux
  • demander des rançons aux sites marchands sous la menace de bloquer leur accès par un flux de messages
  • faire du "pump and dump" (pompe et jette) : "l'escroc envoie des spams très flatteurs sur de petites actions à trois sous. Il les achète à petit prix, puis fait monter le cours en utilisant les comptes en Bourse détournés des particuliers. Puis il vend vite ses actions, et les internautes floués se retrouvent propriétaires de titres sans valeur, qu'ils n'ont jamais voulu acheter."
Il va falloir que je relise "L'argent" de Zola !

Ce qui inquiète les entreprises américaines. Et les notres ?

Article du Monde du 6 février 07, Economie p. V

Qui sont nos députés ?

  • salariés du privé : 21% des sièges alors que constituent 65% de la population active
  • fonctionnaires : 39 % des sièges alors que constituent 24 % de la population active
  • et professions libérales : 20% des sièges alors que constituent 1,5 % de la population active

source : Le Monde du 6 février 2007

et si on affichait les statistiques des revenus des parents d'enfants se trouvant aujourd'hui en classes préparatoires, dans nos plus grandes écoles et ce qu'elles étaient dans les années 40 ?

mardi 13 février 2007

Conférence sur la santé

La semaine dernière nous avons assisté à une conférence/débat ("La santé en péril ?, l'accès aux soins en danger !") organisée par l'UDAF de Loire Atlantique. Quelques notes prises lors de cette conférence.

Nous avons appris qu'en Loire-Atlantique, il y a :
  • 1 généraliste pour 100 habitants (France : 1)
  • 0,5 infirmier " " (France : 0,9)
  • 0,9 masseurs-kiné " " (France : 0,8)
  • 0,7 dentistes " " (France : 0,6)
  • 1 spécialiste dont psychiatres " " (France : 0,8)
Claude Frémont a aussitôt réagi : Plus de 50 % des médecins sont non libéraux !

La couverture médicale risque de ne pas être assurée dans certains secteurs.

Claude Frémont nous dit qu'il n'y a jamais autant eu de médecins en France.
Les données internationales :
  • 3,4 pour 10 000 habitants en France
  • 2 au Canada
  • 2,1 au Japon
  • 2,5 en Allemagne
Lors du choix de la spécialité par les étudiants, 40% des postes de médecine générale ne sont pas pourvus.
Il y a dévalorisation des spécialités n'utilisant pas des plateaux techniques.

Un médecin nous a présenté les CAPS (Centres d'Accueil et Permanence de Soins) pour prendre en charge les gardes problèmatiques dans les secteurs ayant peu de médecins. Il nous dit que pour lui, 35 heures c'est un demi service.
C. Frémont nous dit que le CAPS de Nantes ne sert à rien et qu'il ne réduit en rien la charge des urgences, ce qu'avait annoncé notre maire lors de l'inauguration. [Qui lui a rédigé le discours ou les notes pour son discours ?]

On apprend que les actes de médecine générale sont de plus en plus faits par des spécialistes.

On apprend aussi que la consommation médicale est liée très fortement à la densité médicale (nombre de praticiens au km2).

La Côte d'Azur rendrait-elle malade ? Quelle idée de riche que d'y aller passer sa retraite ou ses vieux jours ?

Un médecin peut s'installer où il veut et il est assuré d'avoir des assurés sociaux comme clients (j'ai glissé, patients ! on ne dit pas "clientèle" on dit "patientèle", on ne paye pas le médecin, on l'honore !).

Comme nous allons tous passer entre les mains des médecins et que nous espérons qu'ils sont de bons médecins et que nous savons qu'ils ont dû bosser dur pour apprendre leur métier, nous n'allons pas discuter gros sous ... C. Frémont rappelle que c'est la société qui a payé les études.

Il faudra qu'on lise le livre de C. Frémont.

En attendant :
site du Figaro
L'internaute (Nantes)

Apyrolacustres, ...

pyropyges, orchidoclastres

Ce sont les termes qu'emploie un bibliothècaire de la BU Sciences de Nantes pour classer les ouvrages en cours de traitement.

  • pyropyges, feu au cul
  • orchidoclastres, casse couilles
  • apyrolacustres, y-a-pas le feu au lac !

La freinette

La freinette est une boisson rafraîchissante, je la préférais au champagne de Noël.
Au début de l'été, mon père mettait dans un fût une infusion de feuilles de frêne additionnée de sucre et d'acide tartrique que j'allais acheter chez le pharmacien. Pendant environ 10 jours, on ajoutait par le haut un peu d'eau pour éliminer la "mousse". Ce fût était mis dans la cave.
On soutirait ensuite dans des bouteilles "à système". Comme nous n'en avions pas assez, on récupérait les bouteilles de cidre auxquelles on ajoutait un système.
L'oncle dentiste de mon copain Claude faisait aussi de la freinette. En fac, Guy, lui aussi limousin, dont les parents ouvriers travaillaient dans l'usine Renault véhicules industriels de Limoges, faisaient eux aussi de la freinette. Mais ils y ajoutaient des morceaux de pommes séchées.
Ainsi la freinette était la boisson de différentes "classes" de notre société limousine.
Dans la région nantaise, ma femme a connu aussi la freinette faite par sa mère.

Dans une expo de "bio", j'ai trouvé un fabricant de freinette et de chanvrette. Nous avons goûté sa freinette. Nous n'avons pas retrouvé la freinette de notre enfance. Nos goûts ont-ils changé ? Ou la recette n'est-elle pas la même ?

Merci de vos réponses.

Le frêne :
http://www.pixiflore.com/pages/fiche_plante.asp?id_plante=169

http://stampf.lutin.free.fr/the/blancs.htm

Le goujon ... où en reste-t-il ?

Le goujon, une mine d'or ?
http://ouzoulias.blogspirit.com/archive
/2006/10/26/1-million-pour-taquiner-le-goujon.html

http://www.pecheaquariophilie.com/peche/goujon.htm
http://www.fnh.org/naturoscope/Faune/Poissons/Goujon/Anat1.htm
http://alapeche.free.fr/pechegoujon.htm

Whitehead et l'enseignement

"Dans le jardin de l'Eden, Adam vit les animaux avant de les nommer ; dans le système traditionnel, les enfants nommaient les animaux avant de les avoir vus." (in La science et le monde moderne, ouv. cité, p. 214)

La couade

En attendant une photo de ma couade (une moderne, en plastique, que nous utilisions à Bourdoux avant d'avoir l'eau au robinet), voici :
http://repaire.des.reperes.over-blog.net/article-4286874-6.html

La couade à Troche :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Troche

Jumilhac le Grand

http://www.pays-jumilhac.fr/

Le musée de l'or :
http://www.minerauxetfossiles.com/sciences/sciences_info4.htm

Dagobert fit rouvrir les aurières gauloises de
Jumilhac-le-Grand pour frapper monnaie d'or.

http://pujol.chez-alice.fr/histoire/moyen.html

En passant par Jumilhac, Limousin et Périgord :
http://constanceetmehdi.free.fr/voy_vel/vel_etap_7.htm

Dans le Point :
http://www.lepoint.fr/voyages/speciaux/document.html?did=133926

Le rocher d'escalade :
http://www.ffme.fr/site/FALAISE_fiche.php?id=968

A lire :

Une recherche de l'extrême : l'ordre de Grandmont : Le prieuré de la Faye à Jumilhac-le-Grand : Moines et abbayes (The Order of Grandmont: the Priory of the Faye at Jumilhac-le-Grand : Monks and Abbeys) ORTEGA Pierre ;Bulletin de la Société historique et archéologique du Périgord (Bull. Soc. hist. archéol. Périgord) , 2002, Vol. 129, n° 4, pp. 551-566, ISSN 1141-135X



Le Chalard

http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Chalard

Limousine

http://fr.wikipedia.org/wiki/Limousine_(voiture)

Le nom limousine viendrait de Limousin, la région de Limoges, dont les habitants portaient un capuchon ressemblant a la carrosserie des premières limousines.

Mon Robert historique de la langue française d'Alain Rey, me dit aussi qu ' "on a également attribué l'invention du type de carrosserie de la voiture à Charles Jeantaud, originaire de Limoges (1843-1906). Le mot désignait alors une automobile dont la carrosserie n'était entièrement fermée par des vitres latérales que pour les voyageurs de l'arrière".

On voit des limousines en Limousin (des 2 CV par exemple !) mais pas des américaines ! Mais on voit pas mal de limousines dans les prés :
http://www.inapg.inra.fr/dsa/especes/bovins/limousin.htm

Ostensions limousines

Sur wikipedia :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ostensions_limousines
Sur le site du diocèse de Limoges :
http://catholique-limoges.cef.fr/diocese/ostensions.php
Un numéro spéciale de la Revue d'éthnologie française :
http://www.culture.gouv.fr/sef/revue/83_4/83_4.htm
La confrérie de St-Martial de Limoges :
http://site.voila.fr/confrerie.st.martial/histoireMartial.htm
Musée des ostensions :
http://www.culture.gouv.fr/mpe/carto/fiches/69.htm
Ostensions à Charroux :
http://perso.orange.fr/peach/romanes/charroux.htm
Photos de H. Coldeboeuf :
http://photo-colde.chez-alice.fr/galeries/ostensions/im01.htm
Photos Ostensions de Limoges de 2002 :
http://grizzli.beat.free.fr/limoges/ostensi.htm
Confréries limousines :
http://svowebmaster.free.fr/drapeaux_limousin.htm

et un site d'une éthnologue, écrivain
http://lemovica.free.fr/
et un dossier du Point sur Limoges (des choses à y visiter) :
http://www.lepoint.fr/dossiers_villes/document.html?did=127841
et d'un bistrot :
http://bistrot.diablotins.free.fr/PagesCartes/CarteRestaurant.htm (pub gratuite !)

Académie de la nature

http://www.academiedelanature.fr/Limousin_Auvergne/agir_ensemble.htm

Pommes anciennes

Je voudrais planter des pommiers qui donnent les pommes que j'ai mangées avant qu'arrive la golden impérialiste.

Journées de la pomme ancienne de Magnac-Bourg

http://pomme87.free.fr/index_fichiers/Page744.htm
http://pomme87.free.fr/index_fichiers/Page648.htm

lundi 12 février 2007

J'ai fait un tour à la BU

J'ai ramené du rayon Histoire des sciences, épistémologie :

  • Aristote, Histoire des animaux, t. 1 et 2, Editions Paleo, Classiques de l'histoire des sciences, 2001, ISbn : 2-913944-48
Dans le tome 2, un chapitre sur la grossesse et l'accouchement. Normal Aristote était fils de Nicomaque, médecin d’Amyntas III de Macédoine, et d’une sage femme. C'est d'ailleurs sans doute pour cela que ma mère m'a parlé d'Aristote.
  • Impasciences, J-M Lévy-Leblond, Points Sciences, Seuil, 2003, ISBN : 2-02-054137-8
  • Les cinq sens, Michel Serres, Pluriel, Hachette littérature, 1985, je vais le relire en partie. Je me souviens du texte où M. Serres raconte son nauvrage dans un navire en feu.
  • La science et le monde moderne, A. N. Whitehead, Ontos verlag, 2006, Isbn : 3-938793-10-4

dimanche 11 février 2007

Cahiers Heracles


Sans doute avez-vous utilisé ces cahiers qui avaient Heracles archer en couverture.
Voici l'original photographié au Musée d'Orsay. Je n'ai visité ce musée qu'en janvier dernier. Ma dernière visite de la gare d'Orsay date du temps où J. Savary y avait installé son Grand Magic Circus (vers 1970).

J'ai visité aussi le musée du Quai Branly. Nous avons beaucoup aimé. On y reviendra.
Pour le musée Guimet, la queue était trop longue. On reviendra. Espérons que l'expo sur l'Afganistan sera toujours là.

Ma grand-mère maternelle était une Virefleau


Voici un fléau.

Chabretaires en Galice


à Santiago cet été

Boueradour

Le boueradour est une croix de St-André articulée autour du point de croisement. Deux des extrêmités (celles qui ne sont pas tenues en main) portent des encoches. On met des châtaignes, dont on a enlevé la peau, dans un toupis (une marmite ayant une forme caractéristique (nous mettrons une photo sur ce bloc-notes) et on les remue avec le boueradour pour blanchir les châtaignes, en enlever la peau blanche.

Pour voir un toupis limousin, allez sur le site de la forges d'Excideuil :
http://www.lacoste-cheminee.com/catalogue_ecran.html

Mes parents faisaient cela le soir en automne.
Aujourd'hui, on achète les châtaignes dans des bocaux, prêtes à l'emploi.

Gauiller

Ma cousine m'a dit qu'il a beaucoup plu sur Jumilhac et que ça gaulhe.

En Limousin, il y a beaucoup de mots pour la boue. D'aucuns diront que c'est la vérification de l'hypothèse de Sapir-Whorf.

  • la gaulha
  • la gaulhada
  • la fanha
  • la marna
  • la rolha
  • la gasha
  • la borba
  • la brauda
  • la broda
  • la bolega
  • la polsa
  • lo potiat
  • la coalha (la boue séchée sur un vêtement)
  • la bosada (la boue collée aux bêtes)
  • la graupa (la boue gelée dans les chemins)
  • la gabolha (boue et neige fondue)
  • enfoncer le soulier dans la boue (gaulhar)

Porcelaine ...

de Limoges ... ou de Chine.

Porcelaine, china en anglais.
"Porcelaine, de l'italien porcellana, coquillage, vient de porcella, truie, par comparaison avec la vulve de la truie." Cl. Gagnière

Quelle différence entre la porcelaine et la faïence ?

voir wikipedia http://fr.wikipedia.org/wiki/Fa%C3%AFence

voir le site du Musée Adrien Dubouché de Limoges

Extrait de wikipedia :
"Elle est principalement composée d'un mélange de silex, de feldspath et de kaolins, additionnée d'argile à pipe (ball clay) afin d'augmenter sa plasticité. Le silex et le feldspath sont réduits en poudre sous l'action de meules en granit, puis moulus dans un moulin spécial, constitué d'un cylindre en rotation contenant des galets et de l'eau. Le feldspath permet d'abaisser le point de vitrification de la porcelaine lors de la cuisson.

Les véritables porcelaines translucides sont cuites entre 1260°C et 1400°C, mais certaines porcelaines spéciales, contenant plus de kaolin et moins de fondants, par exemple, ont besoin d'une température de cuisson bien supérieure.

La pâte de porcelaine est moulée dans une forme en plâtre. Après séchage, elle subit une première cuisson en dessous de 1000°C. l'objet obtenu est fragile et poreux. Après séchage, cette pièce est trempée dans un bain de glaçure qui après cuisson entre 1300°C et 1400°C donnera à la porcelaine son aspect final : brillant et translucide.

Cette cuisson à haute température provoque un mariage intime et une modification de la matière et surtout donne naissance à la plus parfaite des céramiques. "

"Pour tout l'or des mots"

"Au bonheur des mots, des mots et merveilles", Claude Gagnière, Bouquins, Robert Laffont, 1989, 1996

Un livre qui m'accompagnera quand je partirai sur une île déserte !

Alors qu'aujourd'hui, les nantais ont été nombreux à passer sous la plaque apposée (je pense qu'elle y est toujours) sur un mur de la cour du château de Nantes qui rappelle la signature de l'Edit de Nantes, voici cette perle :

"La France a eu trois héroïnes : Jeanne d'Arc, Jeanne Hacchette et Edith de Nantes."

Université Numérique Juridique Francophone (suite)

Compléments de Y. Tanguy

" Toutefois, il faut préciser que l'accès est réservé aux étudiants et
personnels des seules universités adhérentes qui paient une cotisation
annuelle au GIP UNJF soit actuellement 26 universités parmi la soixantaine
comportant une composante juridique ou politique. Notre objectif est
progressivement de les compter toutes les universités. A noter que lorsque
une université addhère, tous les étudiants ont accès à tout et pas
seulement les juristes (donc ceux des IUT également).

Tu signales à juste titre le corpus de cours, unique en son genre en
Francophonie je crois bien. Mais il faudrait citer aussi les ressources de
formation transversales guides méthodogiques, cas pratiques dont certains
interactifs, exercices autocorrectifs. "

Etre, naître

"on est"
"on naît"

Quand je serai en retraite (suite)

Je passerai du temps aux Archives diplomatiques à côté de chez moi.
J'y suis allé passer une journée. Mieux que toutes les chaînes de Télé que m'offre mon FAI !

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/ministere
_817/archives-patrimoine_3512/
archives-diplomatiques_5142/lieux-conservation
_12634/nantes_12636/centre-archives-diplomatiques-nantes-cadn_27845.html

La Dordogne, premier département après Paris

Après Paris, la Dordogne est le premier département le plus riche en patrimoine classé ou inscrit à l’inventaire des monuments historiques.

Ce patrimoine couvre la quasi-totalité des grandes périodes historiques et architecturales de l’antiquité à nos jours.

Photos de groupes, Affiches en Haute-Vienne

Expositions en ligne des Archives départementales
Photos de groupes
http://www.archives-hautevienne.com/expositions_virtuelles/portrait_de_groupes/index.htm
Affiches du XXe siècle (dont affiches des Ostensions limousines)
http://www.archives-hautevienne.com/expositions_virtuelles/20e_siecle_s_affiche/affiche3.htm

"L'Europe est-elle née au Moyen Age ?"


Je relis ce livre de Jacques Le Goff, Le Seuil, 2003
Il fait partie d'une collection "Faire l'Europe" qui est éditée simultanément par cinq maisons d'éditions.

J'ai un petit livre, relié de parchemin, que m'a offert le vieil archiprêtre (ça me fait penser à la chanson de Brel. Mais le mien ne radotait pas et n'était pas au couvent !) de St-Yrieix - c'est un beau livre, illustration, reliure m'avait-il dit, mais pas plus - , alors retraité vers 1963, avec lequel nous discutions philosophie. Le livre est intitulé "L'imitation de Jésus-Christ". Je ne savais ni qui avait rédigé ce livre, ni l'origine de cette prose.

Le Goff, page 229, parle de la "devotio moderna", "ce courant spirituel est né de l'expérience du fils d'un marchand drapier de Deventer, dans les Pays-Bas, Gérard Grote. Prêtre, il abandonne ses bénéfices en 1374, se retire à la chartreuse de Monnikhuizen, puis se consacre à la prédication en organisant des communautés religieuses associant prêtres, clers, frères lais, les Frères de la Vie commune ; à côté desquelles il met sur pied une branche féminine. Grote et ses disciples prêchent la réforme des moeurs, combattent la simonie, (...)
De ce milieu sort un chef-d'oeuvre, l'Imitation de Jésus-Christ, attribué à Thomas a Kempis, mort en 1471, qui devint, pour des siècles, le bréviaire, le livre de lecture des personnes pieuses des deux sexes en Europe. "

Il n'est jamais trop tard pour apprendre.

Au fait, contrairement à ce que nous a écrit la Semitan, l'inscription "Moins j'en sais mieux je me porte" se trouve bien dans le bus qui amène nos étudiants dans notre établissement.

La Communauté Urbaine de Nantes devrait s'entendre avec le C.G. qui distribue gratis les livres scolaires. Pourquoi faire ? caller les meubles ?

"L'ours, un roi déchu"

Un livre de Michel Pastoureau
ISBN : 202021542X

http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Pastoureau

Bernard, Arthur, nounours, etc.

Exercice :

Traduire en anglais, en arabe

"On ne vend pas la peau de l'ours avant de l'avoir tué"

Réponse :

En anglais, on dit "on ne vend pas les poussins avant que les oeufs ne soient éclos"
En arabe (dixit deux de mes étudiants mauritaniens), on dit "on ne vend pas les poissons avant qu'ils ne soient pêchés"

Quand je serai en retraite ...

je m'inscrirai à l'Ecole de l'érudition ... occasion de revenir dans l'université où j'ai fait mes études

http://www.ecole-erudition.org/semaines-etudes-medievales-cescm

samedi 10 février 2007

René Guy Cadou

Je viens de refeuilleter le livre "Un poète dans le siècle", postface de Jean Rouaud, Centre René Guy Cadou de Nantes, éditions joca seria, 1999

Ce livre m'a été offert par Y. Tanguy qui en a fait la préface que je viens de relire. J'y apprends que Georges-Emmanuel Clancier (natif de St-Yrieix, dont on a déjà parlé, l'auteur du Pain noir mis en télévision par S. Moati) a correspondu avec Cadou. Cadou né à Sainte-Reine où je passe chaque fin de semaine aux beaux jours.

"Sainte-Reine-de-Bretagne
En Brière où je suis né
A se souvenir on gagne
Du bonheur pour des années !"

On ne dira pas que ce bloc-notes n'a pas une unité pas tout à fait cachée !

"Mais se savoir parmi les hommes
En un présent aventureux
Une petite lampe à huile
Qui peut encore mettre le feu."

We speak English

Les Anglais en Limousin ...
http://www.la-retreat.eu.com/gallery.html

Pelouses et landes serpentinicoles

Natura 2000

"Serpentine : roche métamorphique (silicates, magnésiens) dont la masse vert sombre est traversée de petits filons fibreux." Robert
à côté de St-Yrieix, La Roche-l'abeille, Châteaux-Chervix
http://natura2000.ecologie.gouv.fr/sites/FR7401137.html

De Bussière-Galant à St-Pardoux la rivière, réseau hydrographique de la hautre Dronne
http://natura2000.ecologie.gouv.fr/sites/FR7200809.html

http://www.natura.org/sites_fr_serpentinicoles.html

La SEPOL

Société pour l'Etude et la Protection des Oiseaux en Limousin
http://www.sepol.asso.fr/@Accueil/@Accueil/index.php

Paul Ladmirault, un compositeur nantais

http://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Ladmirault

Association des amis de P. Ladmirault
http://membres.lycos.fr/ladmirault/

Saint-Yrieix la Perche

Voici des photos de ma ville natale :

Saint-Yrieix-la-Perche est une ville d'environ 8000 habitants, située à 41 kms au sud de Limoges. C'est à Saint-Yrieix que le chirurgien Darnet a découvert le kaolin à l'origine de la porcelaine de Limoges. Les habitants s'appellent les arédiens du nom latin de Saint Yrieix (Arédius) qui y a fondé un monastère au milieu du XIe siècle. On appelle aussi les habitants des culs noirs du nom de la race de cochons élevés dans la région, cochons ayant le cul noir. Le veau dit de Saint-Yrieix, les boudins noirs aux chataignes, les madeleines sont des spécialité de Saint-Yrieix. Pour la fête de Rameaux, on consomme des brioches en forme de Y appelées "cornues".
Tout les 7 ans, ont lieu, comme dans le reste du Limousin, des cérémonies appelées Ostentions. On y fait des processions où l'on montre les reliques des saints. Eglise des XIIe et XIIIe siècles. Ceux qui ont visité la section du Moyen-Age du Metropolitan Museum de New-York (USA) on pu y voir le chef-reliquaire de St-Yrieix (XVe siècle). Un chef reliquaire identique se trouve à Saint-Yrieix-La-Perche. Nous n'avons pu savoir à New-York quelle était l'histoire de l'exemplaire du Metropolitan. Si vous avez des informations sur le sujet, merci de me les faire connaître. nom aredius44 à yahoo point fr.

Saint-Yrieix est tout proche des départements de la Corrèze et de la Dordogne. En Corrèze, se trouve le chateau de Pompadour (XVe siècle), ancienne séigneurie qui fut érigée en marquisat en faveur d'Antoinette Poisson, la célèbre favorite de Lois XV, en Dordogne celui de Jumilhac le Grand (fin XIVe siècle)

Une PME de la porcelaine

Une PME arédienne de la porcelaine qui fait son chemin de St-Yrieix, de Jumilhac le grand ... jusqu'à Nantes. (publicité gratuite)

http://www.porcelainesmpsamie.fr/htfr/0008.htm

Histoire intellectuelle de l'occident médiéval

de Jacques Paul, Armand Colin, Isbn : 2-200-01649-2
programme du Capes & agrégation 1999-2000
Ils en ont de la veine les candidats. Du plaisir et en plus, à la clé, un job !

Un paragraphe sur les troubadours :
Site d'Excideuil
Le Périgord vert

Manuel d'Epictète

Collection Mille et une nuits

50 pages (commentaires inclus)

"Ce qui tourmente les hommes, ce n'est pas la réalité mais les opinions qu'ils s'en font."

"en un mot, le seul ennemi qu'on ait à redouter, c'est soi-même"

morale stoïcienne.

Le premier paradis fiscal mondial ?

c'est le Royaume-Uni.

Attention ! le principe du paradis fiscal c'est d'être un paradis pour les autres pays !

A quoi ça sert un paradis fiscal ?

C'est quoi l'optimisation fiscale ?

C'était notre petite contribution à la transparence.

entendu ce matin sur France Inter tout en bloguant.

"Ca y est, je suis fou !!"

Un livre de Raymond Smullyan, traduit en français chez Dunod, 1993
traduction de Satan, Cantor, and infinity
Etonnant le fait qu'en France le titre ait été à ce point modifié. peut-être parce que Cantor a mauvaise presse chez nos fabricants de programmes scolaires depuis la bêtise pédagogique de l'enseignement des ensembles dans les années 60.

Un extrait :

"sur cette planète, les nordistes verts disent toujours la vérité et les nordistes rouges mettent toujours, alors que les sudistes verts mentent toujours, tandis que les sudistes rouges sont toujours sincères."

1 - La nuit est sombre
Vous rencontrez un habitant dans la rue. La nuit est si sombre que vous ne pouvez pas voir s'il est vert ou rouge. De plus, vous ne savez pas de quel hémisphère il vient. Quelle question simple ayant pour réponse "oui" ou "Non" lui posez-vous pour déterminer sa couleur ? "

Réponse sur demande si vous ne vous êtes pas procuré le livre.

"Avez-vous jamais été en france, monsieur Martin ?"

dit Candide. - Oui, dit Martin, j'ai parcouru plusieurs provinces. Il y en a où la moitié des habitants est folle, quelqu'unes où l'on est trop rusé, d'autres où l'on est communément assez doux et assez bête, d'autres où l'on fait le bel esprit ; et dans toutes, la principale occupation est l'amoir, la seconde de médire, et la troisième de dire des sottises. - Mais, monsieur Martin,a vez-vous vu Paris ?"

Voltaire
Romans et contes II
Candide et autres contes
Folio

"N'aie surtout pas honte de dire des absurdités ! Tu dois seulement être attentif à ta propre absurdité !"

L. Wittgenstein, cité par Roland Jaccard dans L'enquête de Wittgenstein, PUF, Perspectives critiques .

Je viens de relire ce petit livre. A lire et à relire.

On y voit Wittgenstein rencontrer Gottlob Frege, Bertrand Russell

"C'est le 18 octobre 1911 précisément que Ludwig frappa pour la première fois à la porte de Bertrand Russell, à Trinity College. La question qu'il pose à l'auteur des Principia Mathematica est simple : "Pensez-vous que je suis un parfait crétin ?" "- Pourquoi tenez-vous tant à le savoir ?", s'enquiert son interlocuteur. "Parce que, dit-il, si je le suis, je me ferai aéronaute ; mais si je ne le suis pas, je me ferai philosophe." L'avenir de Ludwig tient dans la paume de la main de Russell. (...)

Russell aboutit rapidement à la conclusion qu'il a en face de lui un génie et un détraqué."

vendredi 9 février 2007

Le château des ducs de Bretagne tout neuf

Qu'il est beau !

Il vient d'ouvrir ses portes après 15 ans de travaux.

A bientôt des photos (on attend des cieux plus cléments).

Rappel : Nantes est en Bretagne (pas dans la Région Bretagne, mais dans la Province de Bretagne), en Loire-Atlantique, dans les Pays de la Loire. La Cour des comptes de Bretagne est aussi à Nantes.

Le parlement de Bretagne est lui à Rennes.

La CNIL et les blogs

http://www.cnil.fr/index.php?id=1939

Nous ne publions pas de photos de personnes physiques, évitons de publier des noms de personnes physiques à moins que ce soient des noms de personnes publiques.

Extrait d'une recommandation de la CNIL :
" la CNIL rappelle fortement, dans une recommandation adoptée à la même séance, les règles de fond qui résultent de la loi du 6 janvier 1978 modifiée en août 2004.
Ainsi la diffusion sur un site web d’informations sur les personnes nécessite le consentement préalable de celles-ci. Les personnes peuvent, ultérieurement, s’opposer à tout moment à cette diffusion. La recommandation attire l’attention des particuliers sur le fait que les données dites sensibles (par exemple sur la santé ou les orientations sexuelles ou politiques) n’ont pas vocation à être diffusées à partir d’un site internet.

La CNIL conseille aux internautes qui créent des sites personnels dans le cadre du cercle familial ou amical de mettre en place un accès restreint. Lorsqu’un particulier ouvre un site destiné à ses proches pour mettre en ligne des photographies d’un événement (mariage, anniversaire, etc.), il devrait, compte tenu de la nature du réseau internet, limiter cette diffusion aux seules personnes concernées.

En raison des risques de captation d’images (photographies, vidéo) des mineurs, la recommandation préconise, là encore, la mise en place d’un accès restreint pour ceux des sites qui souhaiteraient diffuser ce type de données. En tout état de cause, la diffusion d’images de mineurs ne peut s’effectuer qu’avec leur accord et l’autorisation expresse des parents ou du responsable légal.

En ce qui concerne la collecte de données à caractère personnel, la recommandation rappelle que les personnes auprès desquelles sont recueillies les informations doivent être informées de la finalité de cette collecte, des destinataires des données et de l’existence d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition. La durée de conservation doit être proportionnée à l’objet du site et la transmission des données collectées à des tiers ne peut s’effectuer que dans le cadre d’activités privées, après que la personne concernée en a été informée et a été mise en mesure de s’y opposer. "

"nous contribuons à la préservation des ressources naturelles"

encore le bla blabla !

Depuis plusieurs jours, nous trouvons dans Le Monde une page entière, de couleur rouge ocre suivie d'une page de Suez qui nous raconte que "Dans le cadre de notre stratégie environnementale, nous contribuons à la préservation des ressources naturelles, nous traitons et valorisons les déchets de nos clients. ..."

Suez réinvente l'histoire du vitrier qui casse les carreaux pour ensuite proposer ses services !

L'environnement nouvel attrape fric ? coco, c'est un créneau, une brèche, que dis-je un goufre.

Et les vaches et boeufs et génisses du Limousin continuent à peter. Sans doute, des animaux philosophes qui ruminent en pensant :

"Que mieux vaut un pet sonore qui sort avec fracas qu'une vesse puante qui se répand tout bas".

Un appel du Collège de France

qui appelle à riposter à ce qu'il tient pour "une offensive obscurantiste sans précédent dans notre pays".

Ceci dans un encadré d'un article du Monde de ce jour intitulé :
"Les thèses créationnistes gagnent du terrain en Turquie"
"Récemment diffusé en France, l'"Atlas de la création" est l'oeuvre d'un prédicateur turc dont l'organisation est proche de l'extrême droite."

"D'après un sondage réalisé par l'Académie des sciences (de Turquie, si nous interprétons correctement l'article), 75 % des lycéens du pays ne croient pas à la théorie de l'évolution."

Je trouve le terme "croire" mal venu ! La confusion règne. Combien de lycéens turcs "croient au thèorème de Pythagore", " à l'axiome des parallèles", à 5 et au fameux nombre 7 ?

Rabelais doit se retourner dans sa tombe !
"Puisque, par les réponses des sages, n'êtes à plein satisfait, conseillez-vous à quelque fol ; pourra être que, ce faisant, plus à votre gré serez satisfait & content."

Aujourd'hui, au tribunal correctionnel de Paris, premier jour d'audience consacrés à la publication des caricatures du prophète Mahomet dans Charlie Hebdo.

Hier soir nous nous sommes endormi (ce n'est pas le texte de Votaire qui nous a endormi !) en lisant Candide de Voltaire et sa postface rédigée par R. Barthes.

Nous sommes au XXI siècle. Pinçons-nous !

Que ceux qui se croient sortis de la cuisse de Jupiter ne me poursuivent pas en justice. De même ceux qui croient qu'ils ont pour ancêtre une côte. Et au fait, que devient Rael ("le dernier prophète sur la terre", c'est lui qui le dit) ?

Vous vous souvenez celui qui est sorti d'une assiette (oui, oui, une soucoupe). Il a un site sur la Toile. Edifiant.

Orthographe : les collégiens de cinquième sont tombés

au niveau des élèves de CM2 en 1987"

Un article du Monde de ce jour.

"Cette baisse ne relève ni du sentiment subjectif ni de l'affirmation polémique"

J'aime bien le sentiment subjectif !

On lit aussi :

"Question ancienne de la vigilance orthographique des professeurs des autres matières"

Les autres profs auraient-ils un sentiment subjectif, des lunettes correctrices d'orthographe, ou prennent-ils leur rêve pour la réalité des copies ? Ca mérite une recherche.

Ceci dit, je trouve très bien que de tels constats soient faits. La solution de la simplification de l'orthographe du français, je suis pour. Exemple : écrire "connecter" et "connexion" en français au lieu de "connection" ça fait mauvais effet ! (en anglais "connexion" s'écrit "connection"). Voyons ce qu'ont fait les Italiens. Mais si on simplifie ça ne va pas plaire aux élèves qui sont les spécialistes de la complication des écritures !

"Tout le monde se fiche de notre mission

primordiale de transmission des connaissances" (le secrétaire général du Snalc-CSEN)

Le Monde de ce jour

L'Allemagne a enregistré un nouvel excédent

commercial record de 161, 9 milliards d'euros en 2006, après 161,2 milliards en 2005.

Qu'en pensent ceux qui ont dit que la France n'avait pas besoin d'industrie ?

On attend la réponse.

Autre question : pensez-vous qu'il y aurait autant d'ingénieurs, etc. et de tertiaire à Toulouse s'il n'y avait pas d'industrie aéronautique et spatiale ?

Cies à bas coût

Un article du Monde de ce jour répond en partie à notre question sur la Cies Aériennes à bas coût.
Au sujet de Ryanair : "Les pilotes doivent faire leur possible pour que le temps pendant lequel l'avion reste au sol n'excède pas 25 minutes".

De Jumilhac au Québec

Voici un site qui vous donne la généalogie d'une famille canadienne d'origine de Jumilhac le Grand

http://www3.sympatico.ca/sgo/chroniq/cousino.htm

mercredi 7 février 2007

Apprenez l'anglais en vous amusant ...

Dans un message nous vous avons parlé des "cours de latin en français", de l'épreuve d'anglais d'un bac où les élèves n'ont pas à écrire d'anglais ... mais du français. Comme rien ne peut arrêter la pédagogie en marche, l'éducation sans effort, la pensée douce et soyeuse, la langue de bois bien cirée, la brosse à reluire, la pensée sans matière crasse, etc.

voici :

http://www.rigoler.com/dujour/poptruc.php?ident=503&file_name=Englishlesson

"Moins j'ai sais, mieux je me porte" (suite)

Dans son dernier courrier la Semitan nous a dit qu'elle ne connaissait pas de bus portant cette inscription.

Aujourd'hui, vers 13 h 15 nous sommes trois (une femme, deux hommes) qui avons lu cette inscription dans le bus de la ligne 23 passant rue Ml Joffre, bus immatriculé 7252 XZ 44.

Qu'en pensent ceux qui nous radotent que l'enseignement, le savoir, la recherche bla bla sont l'avenir de notre pays ?

Les cartes à perforations marginales


Voici un enregistrement (record in English !) extrait du premier fichier des "prospects" (on sait causer bouisinesse !) de notre établissement. Avec cette technique (on dit maintenant pour faire plus moderne "technologie". Même si psychologie, sociologie, etc. veulent dire ....), on peut faire de l'accès direct par adresse. Cette technique fut aussi utilisée pour les mémoires de masse d'ordinateurs. Il y avait des "bacs" de telles fiches "magnétiques". Une sélection était faite et la fiche venait s'enrouler autour d'un cyclindre qui était lu par des têtes de lecture. Il me faudrait faire un dessin ... quand je serai en retraite.

mardi 6 février 2007

Quiddités

"Dictionnaire philosophique par intermittence" de W.V. Quine , Editions du Seuil (traduction française, 1992)

Extra. Merci aux traducteurs D. Goy-Blaquet et T. Marchaisse. Devrait être lu par tous les profs de maths, et de français, et de "tec de co", et d'informatique ...

Par exemple, l'entrée "Fonctions" (2 pages) ou encore "Définition" en 1 page. Bien pour les pressés qui ont du temps pour lire lentement et réfléchir à ce qu'ils lisent.

"Classes versus ensembles" , "Classes versus propriétés" devraient intéresser les informaticiens.

Dans ce bloc-notes nous parlons de livres que l'on ne trouve pas sur les tables des libraires : ils ont été publiés dans un autre siècle. Pas "à la mode" (en français dans le texte, ce qu'on lit dans les traductions de livres anglais).

Une citation d'Henri Laborit

Nous avons retrouvé, dans le livre "Dieu ne joue pas aux dés" (livre de poche) un courrier d'Henri Laborit qui répondait au notre. En 1990, Henri Laborit travaillait au "Laboratoire d'eutonologie" de l'Hopital Boucicaut à Paris, Centre d'études expérimentales et cliniques de physio-biologie, de pharmacologie et d'eutonologie.

Nous avions encadré le texte suivant :

"Pour agir (l'homme) avait besoin de lois efficaces. Déçu bien souvent par l'absence de causalité apparente des événements, il imagina donc une autre causalité , il imagina ses lois et tenta de s'y conformer, individuellemtn et en groupe. Pour protéger se propre existence, son bien-être, sa survie individuelle et celle du groupe, il dut obéir aux règles de cette causalité nouvelle, celle des dieux, qui devint avec les grandes religions monothéistes, beaucoup plus tard, celle de Dieu. L'angoisse, celle qui résulte de l'impossibilité d'agir efficacement en l'absence de règles, fut alors occultée, par l'application de celles qu'il avait lui-même inventées, celles des dieux. "

Des cartes perforées, trou et information










Voici de l'information implantée, écrite, réifiée sur des cartes. Où est l'information ? Dans les trous ? ! L'information ça ne pèse donc pas lourd ? et un trou, c'est quoi ? Un trou sans ses bords n'est plus un trou ! Roscelin (qu'Abélard eut comme maître) disait que les "universaux" étaient de simples "flatum vocis" , soufles de voix. L'information ne serait-elle que du vent ? D'ailleurs les orgues de barbarie fabriquent de la musique en envoyant de l'air dans les trous des cartes perforées. ... On approche de l'information...
 
Site Meter