lundi 31 janvier 2011

L'homme

" L'homme, cet être sans carapace, sans ailes, sans écailles et sans plumes !"
A. Vialattte, novembre 1964

"opération cerveau", "problème blancheur","investissement hygiène".

"Acheter le savon Kiblanchi n'est plus dès lors le banal geste commercial de toute femme qui a son travail à faire, mais un réflexe d'"intellectuelle" : c'est une "opération cerveau" qui résout le "problème blancheur" par un "investissement hygiène". Autrement dit, ça coûte cent sous de plus. "
A. Vialatte janvier 1966

qui sème le vent récolte le billet de banque

" Les vieux proverbes n'ont plus cours : qui sème le vent récolte le billet de banque. "
A. Vialatte, juillet 1955

Il était temps pour l'avenir du pays.

" Dans le domaine de l'Instruction publique (ou alors chez les fabricants de matière plastique et de produits en caoutchouc), on s'est aperçu, de justesse, que le tableau noir abrutissait l'enfance ; "cette couleur sombre empêche le développement de l'esprit". Il était temps pour l'avenir du pays.
Que n'attendre du tableau vert, du tableau rose, du tableau brique assorti aux murs de la classe, quand on songe que le tableau noir n'avait pu empêcher Einstein, Fernandel et Victor Hugo ! Quels lendemains de l'intelligence ne nous prépare pas le commerce français dans sa sollicitude immense pour une culture dont le domaine géographique se rétrécit chaque jour comme le peau de chagrin ! Nous serons sauvés par la "tête de vipère présentée en gaine transparente", sans compter la couleuvre en étui Cellophane. Il y aura pour les leçons de chose une "souris en résine en train de mettre bas" dans une lumière fluorescente. Et les livres seront lavables. Le Cid ira à la lessive. Tels sont les progrès de l'instruction. Pour y conserver le bon sens, fions-nous à nos enfants. "
A. Vialatte avril 1956

La langue française est une grande coquette

"La langue française est une grande coquette. Elle a des caprices étonnants. Il faut écrire : "Les gardes-pêche ont fêté les gardes-chasse à bord des garde-pêche", et "Si ces médailles sont bénites, c'est qu'un prêtre les a bénies". Car bénir a deux participes : l'un est béni, l'autre bénit. Bénit s'emploie s'il y a effectivement une consécration rituelle : un philanthrope est béni des hommes, une médaille est bénite par le pape ; mais avec l'auxiliaire avoir, le participe bénit perd son t, si bien qu'un médaille bénite a été bénite (auxiliaire être) parce qu'un prêtre l'a bénie (auxiliaire avoir).
Voilà le travail. (Le grammairiens l'ont fignolé.) "
A. Vialatte août 1956

====================
On réagit à ce texte :

Pour le participe passé de bénir, c'est en effet une règle que j'apprends aux étudiants tous les ans. Pour leur faire retenir, il faut leur dire que le "-T", à la fin du verbe, est une sorte de croix du Christ.

La règle énoncée par Vialatte est cependant incomplète sur un point : on n'écrit béni-t que lorsque la bénédiction concerne un OBJET (ex: "le mariage a été béni par l'évêque" -> pas de -t car le mariage n'est pas un objet).

Concernant les composés de "garde", c'est très simple :

1) Garde + adjectif = ne prend pas de trait d'union
Ex : un garde républicain ; un garde champêtre

2) Garde + nom = prend un trait d'union
Ex : un garde-corps ; une garde-robe, un garde-boue

3) Si le 2e élément désigne une PERSONNE, il fait l'accord :
un garde républicain / des gardes républicains
un garde-malade / des gardes-malades

4) Si le 2e élément est une CHOSE, le 2d élément (et lui seul !) reste invariable :
un garde-boue / des gardes-boue

C'est de la pure logique !!! : des gardes républicains (il y a plusieurs gardeS qui sont tous républicainS), des gardes-boue (il y a plusieurs gardeS, mais forcément une seule boue).

Je reconnais qu'il y a des exceptions.

Autre chose : vous savez qu'on ne sait toujours pas, officiellement, si "des euro-s" doit prendre ou non un -s ou non au pluriel. Ce n'est pas encore tranché. "
=======================

Et pendant ce temps, il y en a qui s'en mettent plein les poches. Je ne suis pas sûr qu'ils aient regardé si sur les billets il y a un s à euro.

======================
Mon interlocuteur me précise :

" L'Académie dit "euros" mais la République française et l'U.E. disent "euro" au pluriel (donc : mot invariable). Voir vos billets.

On est en plein bras de fer. Mais l'Acad. a avoué ne pas être bien sûre d'elle, et ne donne pas d'ex. d'euro au pluriel dans son dictionnaire.

Pourquoi : parce que l'U.E. ne veut pas laisser les peuples (bientôt 29 !) écrire le mot d'une manière différente, et parfois non reconnaissable, suivant les systèmes morphologiques.

Ex en Italie : un euro / des euri
Ex en Grèce : un euro / des eura

En Léton, cela risque d'être "iro" au pluriel.

etc.

Le style n'est pas une chose qu'on ajoute à l'idée

"le style n'est pas, comme on se le figure à l'école, une chose qu'on ajoute à l'idée comme le douanier Rousseau, à la troisième séance, ajoutait la ressemblance au portrait du client, mais l'expression d'un besoin vital qui peut, comme la foi, transporter les montagnes. Poétique par son arbitraire, confondant par son despotisme, ahurissant par sa placidité. Quand un homme a mis dans sa vie l'idée fixe qu'il ne vivra que dans l'ombre d'un laurier-rose, le désert lui-même est obligé de s'incliner. Telle est la force de l'absurde. On réfute des arguments, on ne réfute pas la tradition. La tradition est une nécessité qui a oublié ses raisons d'être : et c'est sa force ! C'est un style devenu instinct. Au bout du compte, c'est une des formes de l'instinct de conservation.
Tout homme a besoin d'un laurier-rose.
Et c'est ainsi qu'Allah est grand.
"
A. Vialatte
11 décembre 1956

Je suis inculte

" Je suis inculte parce que je n'en pratique aucun, et insecte parce que je me méfie de toutes " (Raymond Queneau)

Vive les rois ! et les bijoux de famille

"Quand on voit Versailles, les châteaux, les cathédrales, les ors, les tableaux, les architectures,... on peut remercier mille fois nos bons rois ! Est-ce que vous vous rendez compte de tout l'argent qu'ils nous ont mis à l'abri pour des siècles ! Ah vraiment, nos rois savaient gérer autrement mieux que des banquiers !"

phrase de Gaudin, le maire de Marseille, à une journaliste, alors qu'il visitait Versailles

Notre gouvernement est d'accord. D'ailleurs il vend la place de la Concorde à la découpe. Et seuls quelques vieux historiens s'en émeuvent. Notre jeunesse bien éduquée à bac +++++ s'en fout. Elle ne devrait pas. Merci qui ?

Quant aux "bons rois", ils ont été bons pour nous. Pour leur peuple ça se discute. On pourrait au moins respecter la sueur du bon peuple des bons rois.

LA solution du ministre de l'Education Nationale

Votre ministre a trouvé LA solution.
Une armée qui n'est composée que de généraux est une armée qui ne fera pas la guerre. Et que désire le peuple ? Je vous le demande. La paix !
Une éduc nat qui n'est composée que d'inspecteurs (les derniers en date, France Inter ce matin, des inspecteurs spéciaux pour le " plan sciences" de notre marqueteman) est une éduc nat qui n'enseignera plus. Et que désire le peuple ? Je vous le demande. La paix !

Et c'est ainsi qu'Allah est grand !

Je vous conseille vivement chers soldats de notre Raie publique (merci Bobby Lapointe) de lire Les chroniques d'Alexandre Vialatte (deux tomes dans la collection Bouquins). Vialatte fut professeur, a fait connaître Kafka en France dont il a traduit les ouvrages, et a rédigé pas mal de chroniques sur l'éducation. Je ne suis pas sûr qu'elles soient dans vos gibernes.
Et motivez-vous, dans chaque giberne, pardon, cartable, de professeur, il y a un bâton de maréchal, pardon, d'inspecteur, que dis-je de ministre. Gardez-vous bien !

dimanche 30 janvier 2011

l'Auvergne avait sauvé la France

Que peut avoir de commun avec la foi chrétienne la grosseur de la tête du Parisien moyen ?... C'est ici que nous entrons dans la métaphysique ; par la porte de la chapellerie. M.G. Delaunay, dit Mg Duilhé, avait constaté que le pointure des chapeaux des séminaristes de Saint-Sulpice était notablement plus petite que celle des élèves de Normale supérieure et de l'étudiant en général. De là à nier Dieu, il n'y avait plus qu'un pas. On en frémit ! L'existence de Dieu a dépendu du périmètre d'une casquette en poil de lapin ! Il a tenu dans un béret basque ! Heureusement l'Auvergne veillait. Le crâne de l'Auvergnat (qui est déiste), mesuré par Broca lui-même, est bien plus gros que celui du Parisien. On s'en aperçut juste à temps. Une fois de plus l'Auvergne avait sauvé la France. C'est le pays de Vercingétorix. " A. Vialatte, octobre 1955

C'est pourquoi les Américains, férus de progrès scientifiques

"C'est pourquoi les Américains, férus de progrès scientifiques et de grandes joutes électorales, reviennent aux disciplines classiques et ont fondé une université où l'enseignement se donne en grec ! Ils s'y traitent de rien-du-tout, de vendus, de prévaricateurs, et de déviationnistes de droite dans la langue même de Démosthène. Qui est beaucoup plus riche que la nôtre. Ce qui permet d'être plus méchant !
Les Français, au contraire, sont pour l'incompétence. Ils la vantent, ils la prônent, ils en font une méthode. Ils élaborent des programmes de réformes pour retarder l'enseignement. Ils parlent gravement, entre spécialistes, de l'"apprentissage prématuré de la lecture" ! Le fin du fin de la pédagogie consisterait à empêcher d'apprendre. L'apprentissage prématuré de l'ignorance donnerait de si brillants résultats ! "
A. Viallatte, 28 août 1962

samedi 29 janvier 2011

Dictionnaire français-limousin par Michel TINTOU

SOUSCRIPTION ; n° 176 bis de Lemouzi Supplément au n° 175 de Lemouzi (juillet 2005)
Dictionnaire français-limousin par Michel TINTOU
Préface de Robert Joudoux
Lauréat de l'Académie française Majorai du Félibrige
LEMOUZI, 13, place Municipale, 19000 Tulle

Si je ne me trompe, Tintou devait être représentant de commerce en chaussures. Si ma mémoire ne part pas en bouillie ... il devait passer à la maison.

Un dictionnaire français-limousin

Le dictionnaire français-limousin, publié par Michel Tintou en 2006, est le fruit d'un très long travail.
25 ans de recherches et d'écriture ont été nécessaires à l'auteur pour parvenir à ce
résultat qui est capital pour la transmission des mots
L'auteur est né à Limoges en 1932. Il a déjà à son actif une grammaire limousine qui a fait l'objet de plusieurs rééditions. Ce dictionnaire français-limousin doit être suivi d'une version limousin-français à laquelle Michel Tintou s'est déjà mis à travailler.

et des expressions propres au Limousin.
Actualités occitanes sur FR3
http://limousin-poitou-charentes.france3.fr/dossiers/Actualit%C3%83%C2%A9s-occitanes-37570211.html?page=10

Société archéologique et historique du Limousin

S.A.H.L.
Société archéologique et historique du Limousin
Je lis sur le site :
La prochaine séance de la SAHL aura lieu le
mardi 19 décembre 2006,
à 20h. 30

On m'avait dit que le Limousin est la région la plus vieille d'Europe...

Panazô

André Dexet, Panazô, est né à Limoges en 1921. Il est domestique de ferme à 12 ans et deviendra plus tard conteur, puis journaliste, écrivain, auteur dramatique, producteur à la radio et à la télévision.

Des gnorlas de Panazô dans son premier journal :http://jcavaille.free.fr/MarsaudauPount.htm

Le bons sens est le bouclier

"Le bons sens est le bouclier que l’intelligence brandit quand elle est fatiguée d’argumenter."
Charles Dantzig, Dictionnaire égoïste de la littérature française,Grasset, 2005, p. 119

Charles Dantzig

http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Dantzig

Je viens de lire sa préface aux Chroniques de la Montagne de Vialatte. La Montagne est le journal, celui qui est diffusé à St-Yrieix avec le Popu, Le Populaire.
Cette préface m'a fait du bien. Je vous la conseille.

http://www.lexpress.fr/culture/livre/pourquoi-lire_925255.html

La facilité, à l’égard des personnes ou des institutions, c’est le mépris

"La facilité, à l’égard des personnes ou des institutions, c’est le mépris. Les ministres démagogues qui n’exigent jamais d’efforts de ceux qu’ils prétendent gouverner les méprisent, et ils ne les aiment pas. Aimer et respecter, c’est avoir des exigences folles et tatillonnes, c’est désirer la perfection, c’est être sans arrêt sur le dos de quelqu’un pour le rendre meilleur qu’il n’est." Jean Dutourd

vendredi 28 janvier 2011

J.C. Pouyadou, un aquarelliste et galerieriste arédien

http://www.pouyadou.com/

Dominique Gioan, Aquarelles

http://dominique-gioan.over-blog.com/10-index.html

Aquarelles, dessins aquarellés etc. Un site conseillé

http://masmoulin.blog.lemonde.fr/

« La manière d'habiter et faire génération »

un paragraphe extrait des Œuvres d'Ambroise Paré écrites voici quatre siècles :

« La manière d'habiter et faire génération »

« L'homme étant couché avec sa compagne et épouse, la doit mignarder, chatouiller, caresser et émouvoir s'il trouvait qu'elle fut dure à l'éperon ; et le cultivateur n'entrera dans le Champ de Nature humaine à l'étourdi, sans que premièrement n'aye fait ses approches qui se feront en la baisant, et lui parlant du jeu des Dames rabatues : aussi en maniant ses parties génitales et petits mamelons, afin qu'elle soit aiguillonnée et titillée jusqu'à ce qu'elle soit éprise des désirs du mâle, etc. »

cité dans http://professeurs-medecine-nancy.fr/Gynecologie.htm

Gallet à l'Ile d'Aix, les coquillages et le travail de la nacre

http://www.ina.fr/economie-et-societe/vie-economique/video/CAC97122582/les-nacriers-de-l-ile-d-aix.fr.html
http://archives.lesechos.fr/archives/2006/lesechos.fr/08/03/200080376.htm
http://kroundave.free.fr/gallet.htm

Nostalgie de l'Ile d'Aix des années 60

Guy Chambon, professeur de sciences économiques à Limoges

Les entreprises et les hommes
Mélanges offerts à Guy Chambon
W. Andreff, R. Archer, A.-M. Bordes...
Parution : 12/1992
Presses Universitaires de France - P.U.F. - Publications de la Faculté de droit et des sciencés économiques de l'Université de Limoges
978-2-906583-16-0

28,97 € 27,52 €

R. Archer, A.-M Bordes ... des personnes qui me reviennent en mémoire

La presse de langue anglaise en direct sur la Toile

http://dailynewspaper.co.uk/

jeudi 27 janvier 2011

J'ai toujours aimé la vérité

" J'ai toujours aimé la vérité avec tant de passion, que souvent j'ai commencé par mentir pour la faire entrer dans des têtes qui n'en connaissaient pas les charmes ".

Casanova, "Histoire de ma vie", Préface.

Aquarelles, le très beau texte de George Perec

dans La Vie mode d'emploi, Le Livre de Poche, pages 152-154

Salon international de l'aquarelle 1011 de Saint-Yrieix la perche

http://www.salon-international-aquarelle.com/1515.html

Si vous ne savez pas lire, alors écoutez les fables de La Fontaine. Attention ! subversif !

https://docs.google.com/document/d/1-m9wIQs7xe5KyHru3cpRC48hnT9r-DB_4mkLo1ipyPU/edit?hl=fr&pli=1#

Chefs et anciens chefs... oyez, oyez, votre homologue Julien vous parle !

Chefs et anciens chefs... oyez, oyez, votre homologue Julien vous parle !

"On me décore du nom et du manteau de César. Quel malheur ! Véritable servitude ; menace de mort chaque jour suspendue sur ma tête, et quelle sorte de menace, grands dieux ! Portes verrouillées, geôliers, mains de mes domestiques surveillées, afin qu'il ne me parvienne aucun billet de mes amis ; serviteurs étrangers. [...] J'étais devenu si craintif et si poltron à cet égard que, beaucoup de mes amis voulant me rendre visite, je les en empêchais, malgré mon désir de les voir. Je craignais de leur causer des malheurs à eux aussi bien qu'à moi-même. [...] Que la vie d'un chef est difficile et ingrate !"


JULIEN, Empereur Romain, février 363.
(Dans son discours "Contre les Barbus", c'est-à-dire contre les chrétiens).

mercredi 26 janvier 2011

Oper Opis de Zimmermannn et de Perrot

Ce que nous avons vu hier soir à L. U. (le Lieu Unique, ancienne usine LU à Nantes=.
http://www.youtube.com/watch?v=gTSKbeS1N6U
http://www.youtube.com/watch?v=26pjYKJc35g&feature=related
http://www.youtube.com/watch?v=gO4nJOtaB34&feature=related
http://www.youtube.com/watch?v=2apyOST8-y8&feature=related
http://www.youtube.com/watch?v=H3nXr0cA4I4&feature=related
Une performance. Danse, théâtre, ... cirque et acrobaties de très haut niveau.
Des jeunes ont du chien !

La laïcisation des hôpitaux, exemple de Toulouse

http://www.jacobins.mairie-toulouse.fr/expos/soeurs_de_charite/textes/poster_3.htm

extrait :
*De vifs débats au sein du Conseil Municipal surviennent régulièrement sur ce sujet. En réponse au plus acharné des laïcisateurs (Charles de Fitte), Jean Jaurès, membre du conseil municipal ( de XXX à XXX), répond le 3 novembre 1891:

« Oui, lorsque la République aura fait son devoir en matière sociale, en matière de charité, d’assistance, de philanthropie et de justice, alors on pourra opérer la laïcisation. Oui, lorsque la République aura organisé l’assurance contre les maladies, les chômages ; qu’elle aura créé des caisses de retraites pour la vieillesse ; lorsqu’elle aura prouvé aux plus ignorants, aux plus superstitieux de notre pays, que l’on s’occupe de la question de justice en matière de bienfaisance, alors oui vous pourrez parler de laïciser les hospices, et, à ce moment, il n’y aura aucune résistance, on ne se heurtera à aucun malentendu, à des persécutions mesquines […]».

En 1899, le ministre de l'Intérieur exige la création dans les grandes villes d'écoles d'infirmières. Celles-ci vont voir le jour au milieu de changements politiques et de progrès scientifiques : la République doit symboliser pour tous les citoyens le progrès, social et scientifique."

mardi 25 janvier 2011

Les dates de naissance et l' "effet Saint-Sylvestre"

http://fr.news.yahoo.com/4/20110125/tsc-france-naissances-011ccfa.html

"Pour expliquer cet "effet Saint-Sylvestre", les chercheurs notent que les couples sont plus nombreux à être réunis pour le réveillon, qu'ils sont plus nombreux à avoir des rapports sexuels et que la vigilance contraceptive tend à baisser à cette occasion, un facteur amplifié, chez les femmes utilisant la pilule, par... la fréquence des vomissements."

dimanche 23 janvier 2011

Fabriquer un lanceur de patates, à combustion ou à air comprimé

http://www.patator.fr.cr/

Inscrit sur les cadrans solaires du Briançonnais

" Vous qui passé souvené vous en passant que tout passe comme je passe "
cadran solaire de Villard-Saint Pancrace

" Cui domus, huic hora "
Fontenil, Briançon

" Sans le soleil je ne suis rien et toi sans Dieu tu ne peux rien "
Val des Près

" Rappelez-vous votre heure dernière et vous ne pécherez jamais "
Plampinet

Je songeai que j'avais découvert une de ces vérités

" Je songeai que j'avais découvert une de ces vérités qui sont révélées aux sauvages et qui se dérobent aux économistes. "
A.L. Stevenson, Voyage avec un âne dans les Cévennes, 10/18, 1978

" Le crâne de la plupart des gens qui sont en mesure de voir un paysage deviendra probablement chauve avant qu'ils n'e perçoivent tous les détails "*
A.L. Stevenson, Voyage avec un âne dans les Cévennes, 10/18, 1978

Des très belles photos sur l'Inde

http://voyageindedusud.blogspot.com/

QUI figurait sur le premier timbre-poste commémoratif français, en 1924 ?

Réponse : Pierre de Ronsard (à l'occasion de son 400e anniversaire).

http://www.phil-ouest.com/Timbre.php?Nom_timbre=Ronsard
(Cliquez sur le timbre pour le voir en gros)

Si j'avais été vieux plus jeune

" Je suis venu trop tard dans un monde trop vieux " Alfred de Musset, 1833

" Si j'avais été vieux plus jeune, vous auriez été jeunes plus tôt " Nicolas, 1990

à l'adresse de ses parents

samedi 22 janvier 2011

Le professeur de lettres

http://desencyclopedie.wikia.com/wiki/Professeur_de_lettres

L'amusse

http://fr.wikipedia.org/wiki/Costume_eccl%C3%A9siastique

Citations à la con

http://www.citationalacon.com/lir_cit_cel.php?page=1

"A New York les taxis sont jaunes, à Londres ils sont noirs et à Paris ils sont cons."

Frédéric Beigbeder

Contre l’illettrisme, vous pouvez nous aidez!

http://pierre-jourde.blogs.nouvelobs.com/langue-francaise/

Plagiat présidentiel, non "copie servile"...

http://bibliobs.nouvelobs.com/actualites/20110118.OBS6438/une-presidente-d-universite-accusee-de-plagiat.html

Enfin de l'université moderne et efficace ! poil aux godasses !

Ceusses qui rouspétent... ils ne savent pas qu'il faut prendre en compte les conditions de travail, etc etc. Sea, sex and sun c'est handicapant pour théser. Alors thésez vous. Chut ... vous allez porter atteinte à notre université, poil au nez !

Et si la thèse avait été rédigée par un nègre, pardon "un ghost writer", vous n'auriez rien dit ...

Pitié pour le copieurs serviles.

De la connerie avec Power-Point, enfin des idées d'activités cul turelles pour les lycées

http://www.diaporamas-a-la-con.com/
Les diaporamas PPS sont classés par catégories : fausses pubs, sports, macho, humour noir, blagues, insolites, voitures, animaux, travail / bureau, fonctionnaire, blondes, retraite / vieillesse, adulte, actualité...

1 - 3 = - 1

1 - 3 = (2/2) - (6/2) = (2-6)/(2+2) = - 4/4 = -1

Donc 1 - 3 = -1

vu dans une copie de maths ... en classe terminale !

Bof, avec les ordinateurs, on s'en fout ! poil aux genoux !

Avec les TIC, NTIC et Tocs, on n'a plus besoin de savants. Les livres au feu, et les profs au milieu, poil au ..., poil au .... Alors, l'ordi, tu me dis ?


Vérifiez votre calcul d'impôts !

Saint Eusice

moine (+ 542)
Né dans une famille très pauvre qui avait quitté le Périgord en raison de la famine, il fut vendu par ses parents. Racheté par l'abbé d'un monastère du Berry, il fut un moine attentif à la prière et à la solitude. Son ermitage, sa cellule, fut à l'origine de Celle sur Cher.
Au pays de Blois, au VIe siècle, saint Eusice, solitaire, qui se construisit une cellule sur le bord du Cher.
Martyrologe romain
27 novembre, Fête Locale

Il y a pas mal d'Eusice à Jumilhac et si je ne me trompe une statue qui vient d'être rénovée dans l'église de Jumilhac
On a retrouvé Eusice à Selles sur Cher où nous avons couché dans un château sur la route des Alpes il y a quelques années.

"Le nom de Selles sur Cher provient du latin Cella qui désignait une cellule d'Ermite dans les premiers temps du Christianisme en Gaule. C'est en effet à cet endroit que s'établit Saint Eusice en y implantant son oratoire dans la plaine inondable du Cher : recherchant la solitude, il ne vit que dans la prière et le jeûne. Sa piété attire l'attention de ses contemporains qui constatent que le Cher, dans ses plus hautes eaux, respecte sa cellule de branchages. Childebert, roi des Francs, le consulte sur ses chances de succès.

Saint Eusice a une vie marquée de miracles dont le récit, telle une bande dessinée, est raconté par les frises supérieures de l'Abside de l'église.

A sa mort, vers 540, une basilique de style roman est construite sur son tombeau, à l'emplacement de son oratoire et c'est ainsi que la Celle Saint Eusice est bâtie dans la plaine inondable du Cher et y resta, devenant Selles-sur-Cher. "

La maison blanche en Périgord. Où est l'original ? A Washington ? en Périgord ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_Rastignac

Le château de Rastignac


Il ne me reste plus qu'à écrire au locataire de la White House à Washington. Voici :
http://www.whitehouse.gov/contact

L'historique :
http://www.whitehouse.gov/about/history

Pour le chef reliquaire de Saint-Yrieix, on a la réponse. L'original est au Metropolitan Museum de New-York !

Je viens de recevoir ce courriel :

" Dear M. Habrias,

Merci de votre email. Oui, the White House Historical Association is aware of Chateau Rastignac. Our consulting historian, Dr. William Seale interviewed members of the family that lived in the Chateau before World War II, and I visited the Chateau six years ago (my wife is from Bordeaux).

The Chateau has been featured in past issues this association's book, "The White House: An Historic Guide" since the Chateau has a curved portico very similar to the curved South Portico on the White House. The Chateau was built not to long after the
White House was constructed (1789-1800), and it is not known for sure if it was planned to look like the White House, but it is obvious it does. The interior of the Chateau which was reconstructed after World War II somewhat resembles the White House before the 1903 interior renovations during President Theodore Roosevelt's administration.

Merci de votre intérêt pour l'association historique de la Maison Blanche.

M.M.
Administrative Officer
White House Historical Association

Un périgord insolite à découvrir

p://www.sudouest.fr/2010/12/05/un-perigord-insolite-a-decouvrir-258566-1757.php

http://www.ruedelachouette.org/dordogn-100-lieux-curieux-michel-gregoire/


Ça me plait ce que disent les auteurs de ce livre.

Robert de Montesquiou

http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_de_Montesquiou

Poèmes zutiques et para-zutiques

http://abardel.free.fr/tout_rimbaud/poemes_zutiques.htm#sonnet_version2

Jean de Venette, Chronique

Jean de Venette, Chronique, Le Livre de Poche, coll. "Lettres gothiques ",
janvier 2011.


ISBN : 9782253088776
12 euros

La Chronique dite de Jean de Venette, qui couvre les débuts de la Guerre de Cent Ans (1340-1368), a pour auteur, un humble frère carme dont le point de vue est celui des humbles. Il montre leurs souffrances et leur héroïsme face aux guerres et aux désordres du temps : la Grande peste, la jacquerie, l'ascension puis la chute d'Étienne Marcel, les incendies, les routes tour à tour pleines de réfugiés ou désertes et se couvrant d'orties. Il fait des rois un portrait critique et donne des nobles une image parfois terrifiante.

Cette Chronique, jusqu'ici à peu près inaccessible, a pourtant, à travers Michelet, alimenté tous les manuels scolaires de la IIIe République. C'est à elle que tous les petits Français devaient d'avoir entendu parler du Grand Ferré qui meurt en défendant son village.



Edition, traduction et présentation de Colette Beaune, professeur émérite à l'université de Paris X-Nanterre, grande spécialiste de la Guerre de Cent Ans, éditeur du Journal d'un bourgeois de Paris, paru dans cette même collection.

Edition bilingue.

http://www.livredepoche.com/livre-de-poche-3088770-jean-venette-de-chronique.html

JAMBLIQUE, Vie de Pythagore

http://www.lesbelleslettres.com/livre/?GCOI=22510100719450&utm_source=434&utm_medium=LesBellesLettresemail&utm_campaign=office_janv_1_2011&language=FR

Nicolas De Cues, Les conjectures, De coniecturis

Nicolas De Cues
Les conjectures
De coniecturis
http://www.lesbelleslettres.com/livre/?GCOI=22510100712480&utm_source=434&utm_medium=LesBellesLettresemail&utm_campaign=office_janv_1_2011&language=FR

vendredi 21 janvier 2011

Monsieur le proviseur,

Monsieur le proviseur,

Les conditions dans lesquelles nous sommes contraints d'exercer notre métier ne sont pas tolérables. La semaine dernière, deux collègues ont été agressés physiquement par des élèves, élèves qui n'en n'étaient pas à leur premier coup d'éclat et dont la surenchère dans l'agressivité et la violence à l'égard des adultes n'était que prévisible. Ces incidents, très graves, ne sont que la conséquence du climat délétère qui règne dans l'établissement : incivilités, refus d'obéissance, insultes, violences à l'égard des adultes se sont banalisés au point que les élèves, se sentant dans une situation de toute puissance, n'ont même plus conscience de la gravité de leurs actes. Un tel désordre règne dans les escaliers et les couloirs, qu'il nous est impossible de circuler sans être bousculés, raillés, invectivés, les bagarres y éclatent plus que quotidiennement. Cette situation de violence tant physique que verbale ne devrait pas être.

Pour ma part, je refuse de continuer à être traitée comme une chienne par des enfants à qui j'ai eu le malheur de demander de retirer leur casquette, d'aller se ranger dans la cours ou de me donner leur carnet de liaison. Je refuse de continuer à assister à la complaisance avec laquelle certains adultes confortent ces enfants dans leurs dérives au lieu de tout faire pour les aider à en sortir. Je refuse de continuer à assister, impuissante, à ce gâchis généralisé, nos élèves les plus fragiles étant les premières victimes de notre incapacité, voire notre réticence, à instaurer les conditions nécessaires à leur apprentissage. Je refuse de continuer à participer de ce spectacle affligeant que nous offrons quotidiennement à nos élèves et qui me fait honte.

Qu'en est-il de l'application de l'article 11 de la Loi n°83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires - « La collectivité publique est tenue de protéger les fonctionnaires contre les menaces, violences, voies de fait, injures, diffamations ou outrages dont ils pourraient être victimes à l'occasion de leurs fonctions, et de réparer, le cas échéant, le préjudice qui en est résulté. » - alors que quotidiennement notre intégrité morale et physique est menacée quand elle n'est pas bafouée ?

Qu'en est-il de nos devoirs envers nos élèves, de notre mission éducative à partir du moment où nous nous révélons incapables de simplement manifester notre volonté de les voir appliquer le règlement intérieur, de les protéger d'eux-mêmes et des autres, c'est-à-dire de leur offrir une scolarité digne de ce nom ? Quel avenir leur préparons-nous ?

J'aime mon métier par-dessus tout mais il ne m'est plus possible, dans ces conditions, de continuer de l'exercer et j'ai perdu tout espoir que cela ne change. C'est pourquoi, Monsieur le Proviseur, j'ai l'immense regret de vous présenter ma démission."

Lettre de démission d'un professeur

Activités d'un chabretaire ...Eric Montbel

http://www.cmtra.org/spip.php?article507

et le bloc d'un professeur de l'université de Nice sur
Ethnomusicologie de la France, anthropologie musicale historique

http://charlesdominique.wordpress.com/

Et un commentaire trouvé sur :
http://www.rootsworld.com/rw/feature/bagpipe_france.html

The first is by one of the world’s premiere bagpipe players and scholars, Eric Montbel. Montbel has been a member of leading traditional French bands like Lo Jai, Le Grand Rouge, and Ulysse. He has founded a non-profit organization for musicians as well as a folk music magazine, Modal. He is currently the founding director of the Center for traditional Music in the Rhône-Alps region of France. Somehow he has managed to have an active solo career as well, with several albums to his credit, the latest of which is Chabretas: les cornemuses à miroirs du Limousin [Al Sur ALCD 156]. Montbel’s main instrument has always been the chabreta, the Limousin bagpipe, and this album is a collection of chabreta melodies, mainly bourées and slower tunes. The stately pace and infectious rhythms of these dances makes for compelling listening; the fact that many are new compositions in the tradition of chabreta music, a tradition few understand as fully as Montbel, makes the disc an extra treat. Montbel’s sharp playing is augmented by several of his musical friends: Jean-François Vrod (violin), Guy Bertrand (flutes) and Richard Monségu (percussion), all of whom do a magnificent job of adding texture and variety to the recording. A full scholarly set of notes in French and English, including notation for five tunes in different typical modes, is included in the booklet."

centre régional des musiques traditionnelles en limousin, chabrettes etc.

http://www.crmtl.fr/spip.php?rubrique108

"Depuis plus de vingt ans, Jean-Marc Delaunay est un musicien, multi-instrumentiste et enseignant-chercheur qui se passionne pour les musiques traditionnelles d’Auvergne et du Limousin. Ces travaux ont notamment abouti à la réalisation de recueils de partitions sur les répertoires des violoneux de l’Artense et de Léon Peyrat (St-Salvadour) ainsi qu’à l’élaboration d’une méthode d’apprentissage dynamique et ouverte des musiques traditionnelles. "

De Decré à Record, de Record à Paridoc...

http://marquesdisparues.voila.net/Record/Record.html

Le buste de St Yrieix à New-York

http://www.insecula.com/oeuvre/O0008382.html

Il est partout !

Correspondance entre George Sand et Alfred de Musset

"On trouve dans la littérature des exemples raffinés de lettres codées. Voici trois exemples de correspondance entre George Sand et Alfred de Musset où des messages intimes sont camouflés. À vous de les découvrir!
Ces lettres codées, les plus connues de la langue française, n'ont en réalité été écrites ni par George Sand, ni par Alfred de Musset. Il s'agit d'un canular dont on évalue l'origine entre 1870 et 1915. "

http://www.apprendre-en-ligne.net/crypto/stegano/lettres.html


Pour égailler des cours de cryptographie, poil au zizi !

Recommandé par le Ministère de l'Education Nationale pour la promotion de la culture française chez les lycéens. 4 joints pour ceux qui résolvent les énigmes, 10 pour ceux qui en font un rap.

"La flamme ne subsiste point sans l’air ; donc, pour connaître l’un, il faut connaître l’autre"

Pascal n'était pas loin de faire la découverte de Lavoisier ... à savoir que le feu n'est pas un objet mais un processus ... celui d'oxydation.
2011 est l'Année Internationale de la Chimie ! et 100e anniversaire de l'attribution du Prix Nobel de chimie à Marie Curie.
La Poste s'apprête sortir un timbre commémoratif.

La Ligue de Protection des Grillons du Métro Parisien (LPGMP) et l'Amicale Parlementaire pour le Soutien aux Grillons du Métro

http://antoine.pagesperso-orange.fr/lpgmp/

Extrait de mes mémoires :

" Les grillons
A l'école primaire, à la fin de l'année scolaire, nous allions « au pré » derrière les casernes. Nous étions libres de nos jeux. J'ai passé pas mal de temps à faire sortir les grillons de leur trou en les titillant avec un brin d'herbe. J'aime bien les grillons, leur belle tête ronde, leur cri-cri produit par le frottement du bord interne de leurs belles élytres. Je viens d'apprendre que cet insecte est, pour les Chinois, le triple symbole de la vie, de la mort et de la résurrection. A côté de l'église, il y avait une boulangerie. On y entendait les grillons chanter. C'étaient des « grillons du foyer ». Quand je suis allé la première fois dans le métro parisien j'ai été étonné d'entendre des grillons. Depuis j'ai appris qu'il existe une Ligue de Protection des Grillons du Métro Parisien (LPGMP) et une Amicale Parlementaire pour le Soutien aux Grillons du Métro.
Les grillons est aussi le nom donné à ce que l'on écume quand on fait cuire la viande du cochon. Ma mère ne nous en donnait pas. J'en ai mangé récemment. C'est très gras. Je n'ai pas aimé."

Un site extra sur les grillons !

http://grillons.pagesperso-orange.fr/

On peut même y entendre différentes espèces de grillons !

Bravo et merci au rédacteur de ce site

Le grillon, mon animal préféré. J'en ai transféré de Saint-Yrieix à Nantes ... et maintenant je profite de leur "chant"

jeudi 20 janvier 2011

Le frelon asiatique, mes notes sur la conférence de Claire Villemant, Museum d'Histoire Naturel, CNRS

Mes notes en vrac dans l'ordre de leur prise.

- En France les abeilles ne savent pas entourer le frelon asiatiques et le tuer par la chaleur qu'elles produisent. Ce que savent faire les abeilles en Asie
- Ce que peuvent faire nos abeilles c'est lutter pour protéger l'entrée de la ruche, avec pertes
- les apiculteurs diminuent la taille des entrées de la ruche pour limiter les intrusions indésirables.
- il semble que le frelon asiatique ait été introduit en France par des poteries achetées à Shanghai et servant à un producteur de bonsaïs pour empoter ses plantes dans la région d'Agen (année 2004)
- L'hiver, seules les femelles reines sont hibernantes dans le sol. Tout le nid meurt
- Le nid n'est pas réutilisé l'année suivante. Idem pour tous les frelons dont l'européen.
- en Corée le frelon asiatique ne s'est pas développé car il a 6 autres espèces de frelon en compétition
- les reines commencent à voler en mars. Elle a une très faible probabilité de survie car elle est affaiblie par tout le travail qu'elle a à faire : construire le nid, nourrir les larves avant d'être secondée par sa descendance;
- les plus gros nids font un mètre de haut et 90 cm de diamètre
- chez les frelons, un œuf fécondé donne une femelle, un œuf non fécondé donne un mâle.
- il y a 400 fondatrices par nid
- 76% des nids sont à plus de 10 m de haut
- les frelons asiatiques ne font pas leur nid dans les cheminées à la différence de l'européen
- un nid de frelons asiatique se reconnait par le fait que l'entrée du nid est petite et latérale
- le frelon ne conserve de l'abeille que le thorax qu'il transporte à son nid
- les piqures sont très douloureuses mais pas plus dangereuses que celles du frelon européen
- faire attention quand on taille une haie
- l'aiguillon est de même taille que celui de l'européen
- attention les pièges à bière prennent les frelons français et bien d'autres insectes
- les pièges à jus de cirier ont été testés
- éviter d'utiliser un piège si ce n'est près des ruchers s'il y a des frelons asiatiques
- il est ridicule de détruire les nids en hiver car ce qui peut rester dedans est inoffensive, non reproducteur
- en Chine, les larves de frelons asiatiques sont vendues plus cher que le miel. Aussi les Chinois préfèrent s'occuper des frelons que des abeilles, les abeilles leur servant à nourrir les frelons.
- les larves grillées ont un goût d'amande, c'est un peu gras
- les frelons jettent des jets d'urine douloureux pour les yeux mais sans danger
- pour rechercher des nids d'abeille les chinois attachent une abeille à un fil et la suivent
- quand les sexués se transforment en larves, il y a arrêt de la consommation de protéines.
- voir l'association Bee My Friend : http://www.beefriendly.org/

Voici LE site recommandé :
http://inpn.mnhn.fr/isb/servlet/ISBServlet?action=Espece&typeAction=10&pageReturn=ficheEspeceFiche.jsp&numero_taxon=433589
Vous devez y déclarer vos découvertes de nids. Attention ! identifiez au mieux car l'INPN reçoit une grande quantité de déclaration de tout autre chose que des nids de frelons asiatiques. Prenez une ou des photos de votre frelon ! ou encore envoyez un exemplaire par la poste.

J'indique ci-après des sites dont je ne suis pas certain que la conférencière approuve tous les écrits. Je vous renvoie à mon précédent message qui pointait sur les publications scientifiques de la conférencière.


Tiens, la page de Zébulon de La Coquille météorologue et apiculteur :
http://zebulon1er.free.fr/Frelon.htm

Le bicarbonate de soude, un produit miracle.

http://www.reporters-associes.ca/Panoramarticles/bicarbonate.htm

http://www.bicarbonatedesoude.fr/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bicarbonate_de_sodium

Il a un grave défaut : il est efficace et surtout il n'est pas cher. Danger pour notre économie ! attention si vous en faites la pub on peut vous poursuivre pour atteinte à notre économie nationale.

mercredi 19 janvier 2011

Oh ! ils parlent en occitan dans le métro de Toulouse !

et il parait que c'est une bretonne qui parle. Bien, bien.

Vous voulez écouter :
http://www.youtube.com/watch?v=tCa2GxYRHs4&feature=channel

Mais ça va changer au printemps :
http://www.lepost.fr/article/2011/01/10/2365647_toulouse-la-voix-occitane-du-metro-etait-contestee-elle-est-reenregistree.html

http://www.lepost.fr/article/2010/05/13/2072128_toulouse-les-toulousains-agaces-par-les-annonces-en-occitan-du-metro.html

Moi j'aime bien. Alors qu'à Limoges, on nous a supprimé les annonces des trains avec l'air des Bruyères corréziennes (tiens mon correcteur ne connaît pas. Je vois bien un jeune des TIC, NTIC et toc mettre à la place "cornéliennes" ou "coralliennes"). Vive les différences ! Bon, ça n'empêchera pas la langue d'oc de disparaître (le patois pour ceux qui sont vieux et qui n'étaient pas honteux de parler le patois... et d'apprendre le français et même l'anglais, certes fort mal pour ce dernier). Le celte a disparu...ou presque, repoussé en bordure de mer. Et à cette époque il n'y avait ni radio, ni télévision ni Carrefour Market, et autres manifestations d'indigence culturelle et d'acculturation.

Mais attention ! je pense que le Catalan en Catalogne va renforcer l'Anglais. L'enfer est pavé de bonnes intentions, et quand c'est trop tard, c'est trop tard. Dommage pour la langue de nos arrières grand-parents. Et nos ethnologues vont pouvoir économiser du pétrole... ils pourront faire des recherches en France ! Ce sera le nec plus ultra.

Et c'est ainsi qu'Allah est grand !

Si vous voulez participer à la polémique, ...voici où aller :
http://www.skyscrapercity.com/showthread.php?t=1026235

Bon, si ça pouvait calmer certains automobilistes toulousains... il vaut mieux s'accrocher sur la Toile que dans les rues !

Et les merdes de chien à Toulouse, surtout sur le chemin longeant la voie ferré dans le quartier de Saint Cyprien ? Peut-être qu'il faudrait des panneaux en occitan. L'occitan est une langue très fleurie quand il s'agit de parler de la merde.

Panneaux en occitans interdits

http://www.lepoint.fr/societe/plusieurs-centaines-de-personnes-defendent-des-panneaux-en-occitan-dans-l-herault-12-12-2010-1274333_23.php

Je sais. Bien peu de personnes parlent l'occitan. Et quand l'occitan était parlé, il n'y avait pas de panneaux en occitan. On parle de la qualité quand la qualité s'en va. C'est bien connu.
Mais laissez tranquilles les tribunaux ! ils ont autre chose à faire. On va un jour faire détruire les églises parce qu'il n'y a plus de fidèles ! et les chemins puisqu'on ne saura plus marcher !

Histoire de mots occitans, un site fortement conseillé

http://racamg.perso.sfr.fr/A.html

Vous allez y passer des heures. Pensez à aller faire un tour dehors de temps en temps !

Pierre Gadonneix et Saint-Yrieix la perche

Je suis en train d'écrire mes mémoires pour mes enfants et petits enfants qui sans doute ne les liront pas. Mais comme j'ai regretté de ne pas avoir posé des questions à mes parents, ...
Et puis c'est l'occasion de vérifier, d'aller aux archives, lire les journaux de l'époque, etc.
Je consulte aussi des gens qui ont écrit des choses sur la Toile. J'ai ainsi reçu un courriel qui me dit :

" pour ma part j'allais aider l'étameur Gadonex avec son fils à passer un coup de coton sur les cuillères et fourchettes rutilantes sortant du bain d'étain. Plein de choses me reviennent vous parlez de la mère tarade et bien je l'ai aidée en tirant sa charrette depuis les casernes jusque chez elle, je l'entendais bien crier quelque chose en patois derrière moi mais ne comprenant pas, je suis né en région parisienne à XXXXX, j'ai continué ma BA et..... le lendemain j'avais une nouvelle réputation: le parigot ramassait les peaux d'lapins po...."

et je lis sur la Toile :

"Cela ne l'empêche pas d'avoir les pieds bien sur terre, et dans l'Hexagone. Son père, comme lui polytechnicien, était administrateur de grandes sociétés. Mais les ascendances familiales sont provinciales et plutôt modestes. Les Gadonneix sont originaires de Saint-Yrieix-la-Perche, un bourg situé à une quarantaine de kilomètres au sud-ouest de Limoges.
Les grands-parents y tenaient une quincaillerie. « Là-bas, notre nom se prononce "Gadonné". C'est ainsi que m'a interpellé Jacques Chirac lors de notre première rencontre. Il est vrai que la Corrèze est toute proche », raconte l'enfant de la Haute-Vienne. Pareilles racines vous confèrent une saine défiance envers ce qui brille à l'excès, même si une jeunesse parisienne et des études au lycée Janson-de-Sailly vous assurent aussi le poli des gens bien nés. « Pierre juge les hommes non pour leur statut, mais pour leurs qualités. Cela explique en particulier son respect envers les syndicalistes, dont il estime la compétence et souvent le charisme », observe un proche."
source :
http://archives.lesechos.fr/archives/2005/LesEchos/19544-46-ECH.htm

Hum ... "l'enfant de la Haute-Vienne" pour quelqu'un né à New-York !

Dans un article déjà cité sur mon blog, on lit
http://www.lexpansion.com/entreprise/pierre-gadonneix-l-energie-sans-la-tension_26804.html

" C'est que « Gadonné », comme on dit dans le Limousin, son pays d'origine, est un coureur de fond. Il s'est façonné petit à petit, dans la plus pure tradition familiale. Son père avait été remarqué par l'instituteur du village, à Saint-Yrieix-la-Perche."

Le père a fait l'X, le fils aussi. Le père a pu vivre son enfance à St-Yrieix. Le fils, Pierre non. Je ne pense pas que c'était le grand-père qui habitait rue des Barris, une rue que j'ai empruntée 4 fois par jour pour aller au Collège de la sixième à la terminale, collège devenu lycée Darnet. En effet, étant donné l'âge de mon correspondant, ça ne colle pas. Il me semble qu'il y avait des Gadonneix rue du RBost Saint Hilaire.
Si ma mémoire ne devient pas confuse, il me semble que j'ai vu moi aussi le traitement des cuillères et fourchettes.

Mais c'est fort touchant la référence à la ville (village dit le journaliste ! flute alors ! on me déprécie ! ou on m'apprécie ! ça se discute) de ses ancêtres. Je ne pense pas que Pierre Gadonneix prononce "une année", "une an née" comme moi. Il doit dire "une a née". Ce que je n'arrive pas à faire sans considérer que je dois être ridicule. Que mon effort se voit, s'entend.


On dit "Gadoné" comme on dit "Saintirié". On n'est pas à Toulouse !

Le Clacquesin

http://www.espace-clacquesin.fr/clacquesin/historique.htm

Les apéritifs au goudron (goudron de Norvège)

Je me souviens de la marque Le cycle.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Goudron_de_Norv%C3%A8ge

Fureur des vivres, un site à déguster

http://www.fureurdesvivres.com/

La magnésie bismurée

http://www.ina.fr/pub/hygiene-beaute-sante/video/PUB3212592060/magnesie-bismuree-pastilles-pour-la-digestion.fr.html

http://www.mekerra.fr/pages/litterature/jpcoves/jeunes%20annees/jeunes%20annees%2002.html

La magnésie bismurée. Pierre Dac s'en sert dans sa célèbre recette de la confiture de nouilles. Plus tard le bismuth fut un peu suspecté et par principe de précaution, on ne mit plus de bismuth dans la magnésie bismurée qui changea de nom. Magnesie bismurée devint magnésie abismurée et pour faire plus court ensuite on l'appela MAB. Magie de la pharmacologie managériale.

Mon guide de thérapeutique, Masson, ne parle pas de la magnésie bismurée ou non.
Dans le Guide des médicaments les plus courants de Henri Pradal, Points, 4e édition 1974, il y a le Bismufilm.

Message pour les laboratoires Boiron et tous les homéopathes amateurs, artisanaux et industriels

Le produit qu'il vous faut. La confiture de nouilles !

Écoutez, lisez Pierre Dac.

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,

La Confiture de Nouilles, qui est une des gloires de la confiserie française et dont nous allons vous démontrer les différentes phases de fabrication, remonte à une époque fort lointaine; d’après les renseignements qui nous ont été communiqués par le conservateur du Musée de la Tonnellerie, c’est le cuisinier de Vercingétorix qui eut, le premier, l’idée de composer ce chef-d'œuvre de la gourmandise.

Il faut reconnaître que, d’ailleurs, la nouille n’existant pas à cette époque, ladite confiture de nouilles était faite du gui ; mais alors, me diront les ignorants : "Ce n’était pas de la confiture de nouilles, c’était de la confiture de gui !" Erreur, que je leur répondrai: c’était de la confiture de nouilles fabriquée avec du gui.

Avant d'utiliser la nouille pour la confection de la confiture, il faut évidemment la récolter; avant de la récolter, il faut qu’elle pousse, et pour qu’elle pousse, il va de soi qu’il faut d’abord la semer.

Les semailles de la graine de nouille, c’est-à-dire les senouilles, représentent une opération extrêmement délicate. Tout d’abord, le choix d’un terrain propice à la fécondation de la nouille demande une étude judicieusement approfondie. Le terrain nouillifère type doit être, autant que possible, situé en bordure de la route départementale et à proximité de la gendarmerie nationale.

Avant de semer la graine de nouille, les nouilliculteurs préparent longuement le champ nouillifère pour le rendre idoine à la fécondation. Ils retournent la terre avec une charrue spéciale dont le soc est remplacé par une lame Gillette, ensuite délaissant les engrais chimiques, nettement contre-indiqués dans le cas présent, ils fument le champ nouillifère avec du fromage râpé. Cette opération s’effectue indifféremment avec une seringue ou une pompe à vélo.

Lorsque le champ est suffisamment imprégné de fromage râpé, on verse sur toute sa surface de l’alcool de menthe dans la proportion d’un verre à Bordeaux par hectare de superficie; cette opération qui est confiée à des spécialistes de l’École de Nouilliculture, est effectuée avec un compte-gouttes.

Après cela, on laisse fermenter la terre pendant toute la durée de la nouvelle lune et dès l’apparition du premier quartier, on procède alors aux senouilles de la graine de nouilles. Il ne faudrait pas vous imaginer, Mesdames et Messieurs, que la graine de nouilles est d’un commerce courant et qu’on la trouve communément chez les grainetiers ; si vous croyez cela, il est indiscutable que vous broutez les coteaux de l’erreur. La graine de nouilles ne s’obtient qu’après une très longue préparation de laboratoire, car elle est le produit d’un croisement de foie de veau avec le concombre adulte; voici d’ailleurs quelques précisions sur cette merveilleuse con]onction qui est la gloire de nos chimistes, dont la science n’a d’égale que la modestie.

On met côte à côte, dans une lessiveuse, une tranche de foie de veau et un concombre adulte, on place le tout dans un autoclave et on l’y laisse 45 jours à une température de 120º sous la bienveillance d’un contrôleur de la Compagnie du Gaz; au bout de ce laps de temps, on ouvre l’appareil et on n’a plus qu’à recueillir la précieuse graine que l’on va verser dans la terre prête à la recevoir et qu’elle va féconder.

Les senouilles s’effectuent à l’aide d’un poêle mobile dans lequel est versée la graine, laquelle est projetée dans la terre par un dispositif spécial dont il ne nous est pas permis de révéler le secret pour des raisons de défense nationale que l’on comprendra aisément. Après ça, on arrose entièrement le champ avec des siphons d’eau de seltz, on sèche ensuite avec du papier buvard, on donne un coup de plumeau et on n’a plus qu’à s'en remettre au travail de la terre nourricière et à la nature immortelle, généreuse et démocratique. Lorsque les senouilles sont terminées, les nouilliculteurs qui sont encore entachés de superstition, consultent les présages; ils prennent une petite taupe, la font courir dans l’herbe et si elle fait : "ouh!" c’est que la récolte sera bonne; si elle ne fait pas "ouh!" c’est que la récolte sera bonne tout de même, mais comme cela les croyances sont respectées, et tout le monde est content.

Pendant la germination, il n’y a presque rien à faire ; tous les huit jours seulement, on arrose le champ avec de l’huile de cade, de la cendre de cigare, du jus de citron et de la glycérine pour éviter que la terre ne se crevasse.

Pendant la moisson, les nuits sont témoins de saines réjouissances auxquelles se livrent les travailleurs de la nouilliculture, la jeunesse danse et s’en donne à cœur joie aux sons d’un orchestre composé d’un harmonium, d’une mandoline et d’une trompette de cavalerie ; les jeunes gens revêtent leur costume régional composé d’une redingote, d’une culotte cycliste, d’espadrilles et d’un chapeau Cronstadt ; les jeunes filles, rougissantes de joie pudique, sont revêtues de ravissantes robes de toile à cataplasme, ornées d’empiècements en schpoutnoutz, et se ceignent le front d’une couronne d’œufs durs du plus gracieux effet Un feu d’artifice tiré avec des lampes Pigeon clôture la série des réjouissances et chacun rentre chez soi, content du labeur accompli, pour procéder alors à la confection de la confiture de nouilles, objet de la présente étude.

La nouille encore à l’état brut, est alors soigneusement triée et débarrassée de ses impuretés; après un premier stade, elle est expédiée à l’usine et passée immédiatement au laminouille qui va lui donner l’aspect définitif que nous lui connaissons – le laminouille est une machine extrêmement perfectionnée, qui marche au guignolet-cassis et qui peut débiter jusqu’à 80 kilomètres de nouilles à l’heure – ; à la sortie du laminouille, la nouille est passée au vernis cellulosique qui la rend imperméable et souple; elle est ensuite hachée menue à la hache d’abordage et râpée. Le râpage se fait encore à la main et avec une râpe à bois. Après le râpage, la nouille est alors mise en bouteilles, opération très délicate qui demande énormément d’attention ; on met ensuite les bouteilles dans un appareil appelé électronouille, dans lequel passe un courant de 210 volts; après un séjour de 12 heures dans cet appareil, les bouteilles sont sorties et on vide la nouille désormais électrifiée dans un récipient placé lui-même sur un réchaud à alcool à haute tension.

On verse alors dans ledit récipient : du sel, du sucre, du poivre de Cayenne, du gingembre, de la cannelle, de l’huile, de la pomme de terre pilée, un flocon de magnésie bismurée, du riz, des carottes, des peaux de saucisson, des tomates, du vin blanc, et des piments rouges, on mélange lentement ces ingrédients avec la nouille à l’aide d’une cuiller à pot et on laisse mitonner à petit feu pendant 21 jours. La confiture de nouilles est alors virtuellement terminée. Lorsque les 21 jours sont écoulés, que la cuisson est parvenue à son point culminant et définitif, on place le récipient dans un placard, afin que la confiture se solidifie et devienne gélatineuse; quand elle est complètement refroidie, on soulève le récipient très délicatement, avec d’infinies précautions et le maximum de prudence et on balance le tout par la fenêtre parce que c’est pas bon!

Voilà, Mesdames et Messieurs, l’histoire de la confiture de nouilles, c’est une industrie dont la prospérité s’accroît d’année en année, elle fait vivre des milliers d'artisans, des ingénieurs, des chimistes, des huissiers et des fabricants de lunettes. Sa réputation est universelle et en bonne ambassadrice, elle va porter dans les plus lointaines contrées de l’univers, et par-delà les mers océanes, le bon renom de notre industrie républicaine, une et indivisible et démocratique.

La confiture de nouilles

http://michel.mahler.free.fr/Annexe-RdM/Coups_Coeur/Pierre_Dac_La_confiture_de_Nouilles.htm

Mémoires d'Algérie

http://www.mekerra.fr/pages/litterature/indexlitterature.html#abellan

Le CEL, Centre d'Essais des Landes, aujourd'hui "DGA Essais de missiles"

Suite à mon message précédent sur l'eidophore...où je me pose une question sur le CEL.

" En juillet 1962, quatre mois après la signature des accords d'Evian, qui prévoyaient la fermeture du CIEES pour le 1er juillet 1967, le gouvernement français décida de créer un centre d'essais de missiles dans les Landes, près de Biscarosse. Le CEL (Centre d'Essais des Landes) devait permettre de tester à la fois des engins tactiques, des missiles tactiques nucléaires (300 km de portée) et des missiles stratégiques (3000 km de portée). Dans ce dernier cas, la zone de réception des ogives est située vers les Açores, avec des installations de poursuite situées sur l'île de Flores (inaugurée en octobre 1966) et sur un navire réceptacle. Le Henri Poincaré, opérationnel à partir de mars 1968, a été remplacé par le Monge en 1992.

Si les essais de missiles tactiques commencèrent dès mars 1964, le premier prototype d'IRBM (S 112 monoétage) ne fut lancé que le 15 février 1966. La chronologie des premiers vols d'essais pour les différentes variantes fut la suivante :
- monoétage P10 (901) en 1966-67 : véhicule S112 dont les essais avaient débuté au CIEES
- biétage P10/P10 (901/903) en 1967-68 : véhicule S01 de portée réduite
- biétage P10/P4 (904/Rita 1) à partir de 1968 : véhicules M012 et M013, puis MSBS M1
- biétage P16/P10 (902/903) à partir de 1968 : véhicule S02, puis SSBS S2
- biétage P10/P6 (904/Rita 2) à partir de 1973 : MSBS M2 puis M20
- biétage P16/P6 (902/Rita 2) à partir de 1973 : SSBS S3
- triétage P20/P8/P2 (401/402/403) à partir de 1980 : MSBS M4, puis M45
On peut citer également les essais des missiles nucléaires tactiques : Pluton (propulseur Styx) à partir de 1968, puis Hadès (propulseur Archeron) à partir de 1988.

Dans le domaine des fusées civiles, le CEL fut utilisé pour lancer les derniers exemplaires de Rubis et Cora en 1967. Quelques fusées-sondes de Sud Aviation ainsi que deux fusées expérimentales de l'ONERA y ont également été tirées. "

source : http://fuseurop.univ-perp.fr/cemcel_f.htm

J'apprends que le CEL a changé de nom :
http://fr.wikipedia.org/wiki/DGA_Essais_de_missiles

L'eidophore, et l'eidophore de la faculté de droit de Nantes

Hier soir séminaire du Centre François Viète à Nantes. Le sujet : l'eidiphore
Kira Kitsopanidou
Université Paris 3
"L'Eidophore, innovation technologique entre télévision et cinéma"
http://en.wikipedia.org/wiki/Eidophor

http://www.homecinema-fr.com/forum/viewtopic.php?f=1261&t=29775155&st=0&sk=t&sd=a


Jean-Louis Kérouanton nous a appris qu'il y avait un eidophore à la fac de droit de Nantes. Étonnant quand on sait le prix d'un tel appareil à l'époque. Qui sait comment il a été financé, comment a été prise la décision. Cet appareil va être sauvé de la poubelle.

Je pense qu'il devait y avoir des eidophores au CEL (centre d'essais des Landes) à Biscarosse dans la salle de contrôle des lancements que j'ai vue en opérations en septembre 1970 quand j'y fus en stage "armée jeunesse".

"Au final"

Même les journalistes du Monde nous collent du "au final" dans bien de leurs articles.
Et pourtant le Monde perd des lecteurs.

mardi 18 janvier 2011

Le mur tout entier est une longue prière

" Le mur tout entier est une longue prière, un livre articulant silencieusement ses formules sacramentelles. Le bouddhisme tantrique est une religion de la répétition inlassable, les moines tournent leurs moulins à prière, les muletiers débitent tout au long des chemins les syllabes sacrées. Ils savent qu'il faut fatiguer le langage pour parvenir à se débarrasser de lui. Et il me semble encore qu'il y a de ça dans ce qui nous pousse à écrire. "

Pierre Jourde, Le Tibet sans peine, folio, p. 103

dans ce paysage paradisiaque

"...dans ce paysage paradisiaque, les hommes ont introduit leur goût de la souffrance et de la soumission. Dans les champs, les femmes effarées, craintives, cherchent à se dissimiler derrière leur voiles noirs. Quant aux hommes, nous les trouvons entre eux, à la terrasse des cafés, fumant le narghilé. " Pierre Jourde, Le Tibet sans peine, folio, page 119

lundi 17 janvier 2011

Château de la Durantie

http://www.chateauladurantie.com/index2.php#/home/

CONTES, FABLES, NHORLAS DU LIMOUSIN

http://www.chanson-limousine.net/nhorlastexte.html

Français, langue d'oc limousine, English

LU CHAMIN DE LA FONT
LE CHEMIN DE LA FONTAINE
THE PATH TO THE SPRING

Le texte en trois langues : French, Occitan, English

http://www.chanson-limousine.net/nhorlas/nhorlas%20paroles/jeanpierrereydy/luchamindelafontpdf.pdf

et la lecture du texte en occitan limousin :
http://www.chanson-limousine.net/nhorlas/nhorlas%20mp3/jeanpierrereydy/Luchamindelafont.mp3

par Jean-Pierre Reydy

Pastiches des fables de La Fontaine

http://www.lafontaine.net/scripts/listePastiches.php

La Fontaine à Limoges

De bonne fortune notre traite n’était pas grande: comme Limoges n'est éloigné de Bellac que d'une petite journée, nous eûmes tout loisir de nous égarer, de quoi nous nous acquittâmes très bien, et en gens qui ne connaissaient ni la langue ni le pays.
Dès que nous fûmes arrivés, mon fidèle Achate (qui pourrait-ce être que M. de Chateauneuf?) disposa les choses pour son retour, et choisit la voie du messager à cheval, qui devait partir le lendemain. Je fus fâché de ce qu'il nous quittait si tôt; car, en vérité, il est honnête homme, et sait débiter ce qui se passe à la Cour de fort bonne grâce; puis il me semble qu'il ne fait pas mal son personnage dans cette relation. Désormais nous tâcherons de nous en passer, avec d'autant moins de peine qu'il ne reste à vous apprendre que ce qui concerne le lieu de notre retraite: cela mérite une lettre entière.
En attendant, si vous désirez savoir comme je m'y trouve, je vous dirai: assez bien; et votre oncle s'y doit trouver encore mieux, vu les témoignages d'estime et de bienveillance que chacun lui rend, l’évêque principalement: c'est un prélat qui a toutes les belles qualités que vous sauriez vous imaginer; splendide surtout, et qui tient la meilleure table du Limousin. Il vit en grand seigneur, et l'est en effet. N'allez pas vous figurer que le reste du diocèse soit malheureux et disgracié du Ciel, comme on se le figure dans nos provinces. Je vous donne les gens de Limoges pour aussi fins et aussi polis que peuple de France: les hommes ont de l'esprit en ce pays-là, et les femmes de la blancheur; mais leurs coutumes, façon de vivre, occupations, compliments surtout, ne me plaisent point. C'est dommage que *** n'y ait été mariée; quant à mon égard,
Ce n'est pas un plaisant séjour:
J'y trouve aux mystères d'amour
Peu de savants, force profanes;
Peu de Philis, beaucoup de Jeannes;
Peu de muscat de Saint-Mesmin,
Force boisson peu salutaire,
Beaucoup d'ail et peu de jasmin:
Jugez si c'est là mon affaire.

La Fontaine à Bellac, et l'histoire d'un lieutenant pendable

de sorte qu'il ne nous resta de l'heure que pour gagner Chavigni , misérable gîte, - et où commencent les mauvais chemins et l'odeur des aulx, deux proprietes qui distinguent le Limousin des autres provinces du monde.
Notre seconde couchée fut Bellac. L'abord de ce lieu m'a semblé une chose singulière, et qui vaut la peine d’être décrite. Quand, de huit ou dix personnes qui y ont passé sans descendre de cheval ou de carrosse, il n'y en a que trois ou quatre qui se soient rompu le cou, on remercie Dieu.

Ce sont morceaux de rochers
Entés les uns sur les autres,
Et qui font dire aux cochers
De terribles patenôtres.
Des plus sages à la fin
Ce chemin
Epuise la patience.
Qui n'y fait que murmurer
Sans jurer,
Gagne cent ans d'indulgence.
M. de Chateauneuf l'aurait cent fois maudit,
Si d'abord je n'eusse dit:
«Ne plaignons point notre peine;
Ce sentier rude et peu battu
Doit être celui qui mène
Au séjour de la vertu.»

Votre oncle reprit qu’il fallait donc que noous nous fussions détournés: «Ce n'est pas, ajouta-t-il, qu'il n'y ait d’honnêtes gens à Bellac aussi bien qu'ailleurs; mais quelques rencontres ont mis ses habitants en mauvaise odeur. » Là-dessus il nous conta qu’étant de la commission des grands jours, il fit le procès à un lieutenant de robe courte de ce lieu-là, pour avoir obligé un gueux à prendre la place d'un criminel condamné à être pendu, moyennant vingt pistoles données à ce gueux et quelque assurance de grâce dont on le leurra. Il se laissa conduire et guinder à la potence fort gaiement, comme un homme qui ne songeait qu'a ses vingt pistoles, le prévôt lui disant toujours qu'il ne se mît point en peine, et que la grâce allait arriver. A la fin le pauvre diable s’aperçut de sa sottise; mais il ne s'en aperçut qu'en faisant le saut, temps mal propre à se repentir et à déclarer qui on est. Le tour est bon, comme vous voyez, et Bellac se peut vanter d'avoir eu un prévôt aussi hardi et aussi pendable qu'il y en ait.
Autant que l'abord de cette ville est fâcheux, autant est-elle désagréable, ses rues vilaines, ses maisons mal accommodées et mal prises. Dispensez-moi, vous qui êtes propre, de vous en rien dire. On place en ce pays-là la cuisine au second étage. Qui a une fois vu ces cuisines n'a pas grande curiosité pour les sauces qu'on y apprête. Ce sont gens capables de faire un très méchant mets d'un très bon morceau. Quoique nous eussions choisi la meilleure hôtellerie, nous y bûmes du vin a teindre les nappes, et qu'on appelle communément «la tromperie de Bellac»: ce proverbe a cela de bon que Louis XIII en est l'auteur.
Rien ne m'aurait plu sans la fille du logis, jeune personne et assez jolie. Je la cajolai sur sa coiffure : c'était une espèce de cale à oreilles, des plus mignonnes, et bordée d'un galon d'or large de trois doigts. La pauvre fille, croyant bien faire, alla quérir aussitôt sa cale de cérémonie pour me la montrer. Passé Chavigni, l’on ne parle quasi plus français; cependant cette personne m'entendit sans beaucoup de peine: les fleurettes s’entendent par tout pays, et ont cela de commode qu'elles portent avec elles leur truchement. Tout méchant qu’était notre gîte, je ne laissai pas d'y avoir une nuit fort douce. Mon sommeil ne fut nullement bigarré de songes comme il a coutume de l’être: si pourtant Morphée m'eût amené la fille de l’hôte, je pense bien que je ne l'aurais pas renvoyée; il ne le fit point, et je m'en passai.
M. Jannart se leva devant qu'il fut jour; mais sa diligence ne servit de rien, car tous nos chevaux étant déferrés, il fallut attendre; et, pour mes péchés, je vis les rues de Bellac encore une fois. Tandis que je faisais presser le maréchal, M. de Chateauneuf, qui avait entrepris de nous guider ce jour-là, s'informa tant des chemins que cela ne servit pas peu à lui faire prendre les plus longs et les plus mauvais.

La Fontaine en route vers Limoges, Poitiers

" Poitiers est ce qu'on appelle proprement une villace, qui, tant en maisons que terres labourables, peut avoir deux ou trois lieues de circuit; ville mal pavée: pleine d'écoliers, abondante en prêtres et en
moines. Il y a en récompense nombre de belles, et l'on y fait l'amour aussi volontiers qu'en lieu de la terre; c'est de la comtesse que je le sais. J'eus quelque regret de n'y point passer; vous en pourriez aisément deviner la cause.

Ce n'est ni la Pierre-Levée
Ni le rocher Passe-Lourdin;
Pour vous en dire ma pensée,
Je les ai laissés sans chagrin;
Et quant à cet autre cousin,
Mon âme en est fort consolée;
Mais je voudrais bien avoir vu
La Landru .
Toutefois, ayant le cœur tendre,
Je suis certain que Cupidon
N'eût jamais manqué de me prendre,
S'il m'eût tendu cet hameçon;
Et puis me voilà beau garçon,
Car au départ il se faut pendre:
Je serais fâché d'avoir vu
La Landru."

Les métiers de la crise.

http://jamais-de-la-vie.over-blog.com/categorie-11706656.html

J'aime bien celui de Bourreau des cœurs.

Un blog conseillé :
http://jamais-de-la-vie.over-blog.com

Laissez un Chinois travailler, il fera un miracle

« Laissez un Chinois travailler, il fera un miracle , écrivait Max Weber. En langage plus moderne, on dirait qu’il fait un malheur… ».
Alain Peyrefitte, La Chine s’est éveillée, 1996

Condidences de De Gaulle à A. Peyrefitte dans le train de Limoges en mai 1962

"Il a protégé notre démocratie de ce qui était alors la plus grande menace, le parti communiste, en faisant appel à ce qui, chez les communistes, n'était pas moins fort que l'allégeance internationaliste : leur patriotisme. On lui a beaucoup reproché cette main tendue aux communistes. J'entends encore les raisons qu'il m'en donnait, dans le train de Limoges, en mai 1962 : « Je voyais bien que cela comportait plus d'un inconvénient. Je risquais de revigorer les communistes, alors qu'ils s'étaient déshonorés en 39-40, et de faire peur aux modérés qu'il fallait bien rallier au Gouvernement provisoire, même s'ils avaient soutenu Pétain. Mais en face, les avantages étaient telle ment plus importants ! Nous allions pouvoir unifier la Résistance. Nous allions coordonner les actions au moment de la Libération. Nous allions pouvoir tenir l'équilibre entre nos alliés de l'Ouest et ceux de l'Est. Si je n'avais pas tendu la main à Thorez bien qu'il ait mérité le poteau, nous n'aurions pas réussi l'amalgame des combattants de l'intérieur et de l'extérieur. S'il n'avait pas appelé les travailleurs à se retrousser les manches, nous n'aurions pas relevé nos ruines comme nous l'avons fait. » De Gaulle est allé à l'essentiel et, malgré les possibles à-coups, a maintenu le cap du seul intérêt de la France. Une dictature de salut public, pour préparer une constitution raisonnable, aurait pu paraître légitime. De Gaulle aurait pu entraîner la masse des Français dans une aventure constitutionnelle. Il a préféré les laisser se dégoûter eux-mêmes du système des partis, se convaincre eux-mêmes qu'un État, même démocratique, surtout démocratique, doit avoir la tête solide. C'est pour faire cette démonstration que de Gaulle quitta brusquement le pouvoir le 20 janvier 1946."
source :
Retrouvez le site web "ALAIN PEYREFITTE 1925-1999 - UN INTELLECTUEL EN POLITIQUE"
http://www.alainpeyrefitte.fr
Que nous reste-t-il du Général de Gaulle ?
http://www.facebook.com/note.php?note_id=10150301567070344

Le 19 mai De Gaulle était à St Yrieix. Je n'arrive pas à retrouver son discours et des informations sur son séjour en Limousin. Je me souviens que des municipalités avaient refusé de le recevoir. Merci de mettre des commentaires si vous avez des pistes.

Le blog d'un historien briviste

http://jm-valade.blogspot.com/

1875, mise en service de la ligne de chemin de fer Brive à Limoges par Saint-Yrieix

" - en 1875, est mise en service la ligne reliant Brives à Limoges, par Nexon et Saint-Yrieix, là-aussi ce n’est pas la ligne la plus directe, puisqu’elle a un tracé occidental, mais elle dessert Saint-Yrieix où a été découvert le 1er kaolin français, dans les années 1760, et c’était l’opportunité de relier la région productrice avec Limoges, là où sont installées nombre de fabriques de porcelaine,"
http://jm-valade.blogspot.com/2010_11_01_archive.html

À Saint-Yrieix, du collège municipal au lycée nationalisé, une histoire tourmentée

Louis Bournazel
1816-1971. Haute-Vienne
revue Lemouzi
Tulle
n° 145
Date édition 1998
Pagination pp. 109-119

le 19 mai 1962, visite du Général de Gaulle à Saint-Yrieix la perche

Je n'arrive pas à trouver des information sur la Toile. Je me souviens que des municipalités de la Haute-Vienne n'avaient pas voulu recevoir De Gaulle.

Qui a le texte du discours prononcé ?

En attendant, voici un discours que vous avez certainement écouté dans votre jeunesse si vous êtes nés dans l'après guerre

http://www.youtube.com/watch?v=vIUmKXe7OG8

et une conférence de presse :
http://www.youtube.com/watch?v=GJ1MvYOZWOY&feature=related

dimanche 16 janvier 2011

Benjamin Rabier et la vache qui rit

Benjamin Rabier (1) réussira l'exploit de faire rire une vache!

Et pourtant... "Mon métier est plus difficile qu'on ne croit à exercer. Dessiner des bêtes, c'est l'enfance de l'art. Leur donner une expression triste ou joviale, tout est là. Or, si l'on peut dresser un chien à faire le beau, à sauter dans un cerceau ou à traîner une petite voiture, il faut une patience à nulle autre pareille pour le faire rire ou pleurer. Passe encore pour le chien, mais faire rire une vache! J'ai passé des nuits blanches pour y arriver.
J'avais loué à mon laitier une vache et son veau. J'entrepris de suite le veau, pensant qu'il serait plus sensible, étant plus jeune. Et bien pas du tout. C'est la mère qui s'est mise à rire en première, heureuse de me voir jouer avec son enfant" déclarait celui que l'on surnommera "l'homme qui fait rire les animaux"(2).

http://www.prodimarques.com/sagas_marques/la-vache-qui-rit/la-vache-qui-rit.php

Dop dop dop, quand un Français sur deux ne prenait un bain que tous les deux ans

" Dans le collège modèle de Saint Elié on aime la discipline.
Dès chaque matin, on fait sans rechigner une toilette très fine.
Donnez-nous monsieur le surveillant
notre Dop s'il vous plait.
Prenez-le vite mes enfants
que vos cheveux soient parfaits.
Prenons ensemble nos petits tubes bleus et mettons le DOP crème sur nos cheveux mouillés.
Ah qu'elle est belle la mousse que nous faisons elle est blanche, elle sent bon, elle nettoie rapidement.
Pareil, chaque jour, nous nous amusons
C'est la joie des enfants le repos des parents
c'est tout de même beaucoup mieux d'avoir de vrais beaux cheveux
Avouez sincèrement que nous sommes très élégants
DOP, DOP, DOP
shampooing DOP
notre shampooing préféré..."

"La publicité nous informe alors que "Un Français sur deux ne prend un bain que tous les deux ans". Rodolphe nous le dit : "trois personnes sur dix se lavent les cheveux. Ça alors, il faut qu'on fasse quelque chose !" 1952 est la date véritable du lancement de DOP comme shampooing de référence de tous les Français. La marque contribue à l'amélioration de l'hygiène des Français et conseille de se laver les cheveux "une fois par semaine".'

Je me souviens de cette publicité. On ne pouvait pas la rater ! et aussi de son efficacité. Le dimanche matin, aux beaux jours, on voyait les gens à la fenêtre en train de se sécher les cheveux.

http://www.prodimarques.com/sagas_marques/dop/dop.php

Les plus beaux voyages

" Les plus beaux voyages sont ceux qu'on fait en soi-même ; ce sont aussi les
plus risqués..."
Yves Le Thoumelin - du Croisic - l'auteur de "Kurun aux Antilles"

Je termine Pierre Jourde, Le Tibet sans peine, folio

Pierre Bergounioux et le patois limousin

http://taban.canalblog.com/tag/P.%20Bergounioux

Sa 6.11.1999

À trois heures, débat à la Foire du livre, sur le thème empoisonné de la littérature et du territoire, avec R. Millet, Guy Goffette, Zoè Valdés, Jean de Melhau, une Italienne. L’affaire est mal engagée, sans clarté, sans qu’aient été définis deux ou trois principes. L’écrivain patoisant entretient la confusion. Comment dire, et lui dire, qu’il parle, dans une langue morte, de choses nulles, d’une économie primaire, auto-subsistante, d’une société retardataire, étrangère à l’histoire, à l’invention, à la vibration du présent. Et lorsque je me hasarde à suggérer que nous appartenons à un univers périphérique, dominé matériellement et symboliquement, des gens, dans l’assistance, se récrient, protestent qu’il n’y a plus qu’à mourir. Je me retiens de leur dire qu’ils sont déjà morts et ne le savent pas, comme le bœuf de Hemingway juste après le coup de merlin, que nous appartenons au passé. L’affaire me laisse mal content, irrité.

Carnets de notes 1991-2000, Lagrasse, Verdier, 2006, p. 1125 (j'ai mis en italiques la phrase discutée par Melhau).

Pour la suite allez sur le site cité

Théâtres à vendre à Paris !

plus de la moitié des 47 théâtres privés parisiens sont à vendre.

Quoi ! Paris la grande ville ! sa culture etc etc etc. La province, son air province, ah ah ah !
Et pourtant "Le masque et la plume" ne connaît que Paris ! les journalistes viendraient bien en ploucland mais il faudrait leur payer gueuleton, tapis rouge, etc etc.

Dommage, c'est beau Paris.

La triste mais véridique histoire de Paul-André Poupinet

La triste mais véridique histoire de Paul-André Poupinet de Guillaume Connan

Qui est Paul André Poupinet ? Quels sont ses rapports avec Tarzan ? Avec le Président de la République ? Avec Johnny Hallywood ? Avec la ministre Cognefeu ? Avec les nazis ? Avec les producteurs de jus de betterave bio ? Avec les pêcheurs ? Avec le GIGN ? Avec Véronique et Davina ? Avec les hamsters du Bengale ? Avec les Chinois ? Avec l’Armée rouge ? Une rapide revue de presse vous permettra de vous faire une première opinion.

LE FIGARO (29/02/2010) Les services du commissaire Frile viennent d’appréhender Paul André Poupinet qui serait, selon des sources de l’Élysée, le fondateur d’un groupe terroriste affilié à une mouvance écolo-trotsko-anarchiste basée sur l’île de Jersey et visant à envahir le Sud-Est asiatique avec l’aide de vétérans de l’Armée rouge. Le Président de la République est personnellement intervenu et fera une allocution ce soir en direct du Quai des Orfèvres où est actuellement emprisonné Poupinet.

LE CANARD ENCHAÎNÉ (29/02/2010) Le mur du çon a été franchi ! Un pauvre pêcheur nantais victime de la paranoïa sécuritaire. Croyant appréhender un dangereux terroriste, les hommes du Président sont en train de torturer un pauvre célibataire désireux de muscler son corps malingre.

DETECTIVE (29/02/2010) Le tueur aux colis : il fait venir des sportifs chez lui puis les réduit en morceaux et expédie leurs restes par la Poste.

LE PÊCHEUR FRANÇAIS (janvier 2010) Paul André Poupinet nous rapporte qu’il obtient un succès grandissant en appâtant à l’asticot élevé sous la mère et nourri au fumier de hamster du Bengale. "J’obtiens de bien meilleurs résultats que mon voisin avec sa gaule Wifi." Alors, êtes-vous HiTech ou BioTech ?

L’HUMANITÉ (29/02/2010) Le capitalisme sauvage frappe au large de nos côtes. Sur l’île de Jersey, où règne dans la plus parfaite légalité le libéralisme le plus sauvage, de jeunes travailleuses crédules sont réduites en esclavage par un patron cupide. Un homme seul a pourtant courageusement décidé de lutter pour les libérer en poursuivant en justice le patron véreux. Mais le gouvernement, gardien du Grand Capital, a fait emprisonner le malheureux en inventant un ridicule double crime dont serait l’auteur Paul André Poupinet sans apporter la moindre preuve.

OUEST-FRANCE (29/02/2010) Paul André Poupinet, secrétaire de l’association de quartier du square Paul Cézanne, animera un atelier sur la Bio-Séduction ou "comment trouver l’âme sœur tout en respectant l’environnement".

http://www.theatrotheque.com/web/downloadfichepopup.php?fiche=2481

A Nantes :
http://www.nantes.fr/infonantes/agenda/culture/detailAgenda.action?page=146&agendaManifestationParJourId=18676

Atelier Théâtre des Vaches à Roulettes

http://gconnan.free.fr/ATVR/

samedi 15 janvier 2011

NATRUM MURIATICUM

Ah le latin ! surtout depuis qu'on n'en fait plus et que l'Eglise catholique l'a supprimé dans les églises.
http://www.pharmaciengiphar.com/Natrum-muriaticum.html

Sont bien c..s les paludiers de Guérande. Qu'ils vendent de l'homéopathie !

Ah ... la mémoire de l'eau, vous vous en souvenez ? et des avions renifleurs ?

Tentez de vous suicider à l'homéopathie !

http://info.francetelevisions.fr/?id-video=000208105_CAPP_Enqutedesanthomopathie110111_120120111001_Au

Ah l'ossilocoquesilum poil au rectum !
http://fr.wikipedia.org/wiki/Oscillococcinum

et résultats constatés ... surtout si vous vous êtes bourré d'antibiotique et que vous arrêtez.

Mais vous pouvez utiliser les fontaines de saint-Yrieix la perche et d'autres coins du Limousin. Ça marche très bien et vous permettrez de sauver le patrimoine de mon pays natal.

La France championne de l'homéopathie ! Triste !

Fondation du patrimoine en Limousin

http://www.fondation-patrimoine-limousin.com/index.php?id=fr16

et l'ensemble baroque de Limoges

http://www.ebl-laborie.com/

et en Dordogne
http://www.fondationpatrimoine-aquitaine.com/

Cahiers de poésie verte et la revue Friches

http://www.friches.org/index.php?id=8

« Un nouvel envahisseur, le frelon asiatique Vespa velutina » par Claire Villemant

L'association "Sciences en tête" vous invite à assister à une conférence gratuite et ouverte à tous le jeudi 20 janvier 2011 à 15h30 dans l'amphi B de l'UFR des Sciences et des Techniques.

« Un nouvel envahisseur, le frelon asiatique Vespa velutina » par Claire
Villemant

Le frelon asiatique à pattes jaunes, Vespa velutina, est la première espèce de frelon introduite accidentellement en France. Le suivi de l’invasion depuis 2004 est cartographié sur le site de l’INPN (www.inpn.mnhn.fr). En 5 ans, cet insecte probablement originaire de Chine s’est répandu dans un grand tiers sud-ouest de notre pays. Une modélisation récente montre que les conditions climatiques d’une grande partie de l’Europe sont favorables à son expansion.
Cette invasion pose de nombreuses questions tant par la rapidité et l’étendue de la dispersion de l’espèce que par son impact potentiel sur les écosystèmes et la production apicole. Vespa velutina est en effet un féroce prédateur d’abeilles comme d’une grande variété d’autres insectes et araignées. Nous évoquerons l’origine probable de l’invasion, les données acquises sur la biologie et l’expansion de ce frelon et discuterons des modalités d’un éventuel contrôle.

Claire Villemant est chercheur au Muséum National d’Histoire Naturelle (UMR7205 MNHN-CNRS) et responsable de la collection d’Hyménoptères. Ses travaux portent principalement sur la taxonomie des Hyménoptères parasitoïdes et sur l’invasion de Vespa velutina en France. Elle a publié en collaboration avec le photographe Philippe Blanchot deux ouvrages sur les insectes (Portraits d’Insectes, Seuil 2004 ; Tête-à-tête avec les insectes, Seuil Jeunesse 2008)

Bibliographie :

Perrard A, Haxaire J, Rortais A, Villemant C (2009) Observations on the colony activity of the asian hornet vespa velutina lepeletier 1836 (Hymenoptera: Vespidae: Vespinae) in France. Ann Soc Entomol Fr 45 (1):119-127
Rome Q, Muller F, Gargominy O, Villemant C (2009) Bilan 2008 de l'invasion de Vespa velutina Lepeletier en France (Hymenoptera: Vespidae). Bull Soc Entomol Fr 114 (3):297-302
Villemant C, Haxaire J, Streito J-c (2006) Premier bilan de l’invasion de Vespa velutina Lepeletier en France (Hymenoptera, Vespidae). Bull Soc Entomol Fr 111 (4):535
Villemant C. & Haxaire J. 2007. Le Frelon asiatique (Vespa velutina). In Muséum national d'Histoire naturelle [Ed]. 2004. Inventaire national du Patrimoine naturel, site Web. (plusieurs documents téléchargeables à la fin de la fiche descriptive)
http://inpn.mnhn.fr/isb/servlet/ISBServlet?action=Espece&typeAction=10&pageReturn=ficheEspeceFiche.jsp&numero_taxon=433589

Sentiers de randonnées autour de Saint-Yrieix la perche

http://www.associationrespir.blogspot.com/

et une association qui mérite le respect

Ce serait bien un sentier du Chalard à Jumilhac, au plus près de la rivière, en passant par les forges en bord de l'Isle. Il y a bien peu de monde de nos jours sur ce parcours.

art & dien, une manifestation artistique annuelle à St Yrieix la perche

http://artetdien.wordpress.com/

La rue des Barris et la rue Pardoux-Bordas à Saint-Yrieix la perche

http://www.saint-yrieix.fr/v2/ressources/file/panorama/04_histoire.pdf

Les bonnes fontaines de Saint-Yrieix la perche

http://www.saint-yrieix.fr/v2/ressources/file/panorama/07_patrimoine.pdf

vendredi 14 janvier 2011

Communiqué de SPECIF

La Société des Personnels Enseignants et Chercheurs en Informatique de France (SPECIF) vient d'apprendre la nouvelle du décès de notre collègue Hatem Bettahar, Maître de conférences à l'Université Technologique de Compiègne mercredi 12 janvier à Douz (Tunisie). Hatem Bettahar a été tué par balle lors d'une manifestation. SPECIF partage la souffrance de sa famille, de ses amis, de ses collègues et de ses étudiants. SPECIF demande que toute la lumière soit faite sur les circonstances du décès de notre collègue Hatem Bettahar, et souhaite que justice soit rendue dans cette affaire qui touche profondément la communauté informatique française.

Hatem Bettahar était Maître de Conférences habilité à diriger les recherches, en 27ème section, à l’Université Technologique de Compiègne, établissement dans lequel il avait auparavant effectué son doctorat et été Attaché d’Enseignement et de Recherche.

Hatem Bettahar a mené une recherche de qualité, au sein du laboratoire Heudiasyc, dans le domaine des réseaux et a obtenu de brillants résultats dans le cadre de plusieurs projets. Il a encadré plus d’une dizaine d’étudiants de doctorat et de master. Il enseignait les réseaux à l’UTC.

De la mécanographie à l'informatique

http://diccan.com/Berger/Emergence_du_logiciel.html

La comète de Halley

http://aglyvert-espira.blogs.midilibre.com/archive/2010/05/19/comete-de-halley.html?c

"Chez la comète
Quand nous allions à Bourdoux, au Chalard nous prenions la direction de l'église puis tournions immédiatement à droite pour ensuite passer à Cros Gallet. Nous passions au bas d'une maison que mon père m'a nommée « la maison de la comète ». Pourquoi ce nom ? La propriétaire à l'annonce du passage de la comète de Halley, annonce qui s'est accompagnée d'annonce de fin du monde, a vendu tous ses biens. "

D’ailleurs des manifestations de panique ont été recensées en différents points du globe. En France, le journal L’Humanité rapporte qu’un fourreur, François Dombola, âgé de 25 ans, s’est pendu dans son appartement, avenue Reille à Paris. Il a laissé une lettre précisant qu’il préférait mourir de ses mains plutôt que d’être asphyxié par un cataclysme venu du ciel. Mme Albertine Joly, demeurant rue Belgrand, a jeté ses meubles et sa vaisselle par la fenêtre en criant “La voilà, la voilà, sauve qui peut !” et a pris le même chemin que son mobilier.
En Hongrie, un homme s’est donné la mort déclarant qu’il préférait ne pas vivre dans l’angoisse. Dans ce pays d’ailleurs, la frayeur de la population était si grande que les autorités supérieures ont fait donner des leçons spéciales par les instituteurs à l’école et par les prêtres à l’église pour expliquer à la population la nature de la visiteuse. À Bezenburg, en Allemagne, un bébé de six mois a été précipité dans un puits par sa mère, devenue folle de terreur. En Russie, on a prié dans toutes les églises et les monastères pour que la catastrophe épargne le pays.
En s’adressant au public le 12 mai, M. Flammarion a même mentionné une lettre fort touchante émanant d’une jeune fille de 16 ans : “Une explication sur la rencontre avec la comète, je vous en supplie à genoux. N’ayant que 16 ans, je trouve que mourir le 18 mai, c’est trop tôt. Je n’ai pas fait mon temps, je ne connais rien à la vie. Ayez pitié d’une fillette qui ne peut surmonter sa peur "
http://www.afanet.fr/CMC/pdf/Articles/Avez_vous_vue_comete.pdf

UIR, L'Université Internationale de Rabat

http://portail.uir.ma/
http://www.maghress.com/fr/maroceco/1124
http://portail.uir.ma/node/151

Bonne aventure à Noureddine Mouaddib !

Les batons de Neper et autres outils de calcul

http://195.210.42.116/visite_musee/atelier/atelier.htm

SYSCR

.exe c'est un cheval de Troie. A supprimer de votre ordinateur.
Mais le SYSCR c'est surtout pour ceux qui sont de St Yrieix, le Club de Rubi de st Yrieix la perche !

Camembert Museum

http://www.camembert-museum.com/rubrique,expositions-temporaires,1204996.html

J'y ai retrouvé les laiteries de mon enfance à Saint-Yrieix !

Un site savoureux.
J'ai écrit au rédacteur de ce site. Il me répond :

"Je consacre pas mal de temps à ce site afin de le rendre vivant et convivial. Votre message me fait donc énormément plaisir. Je n'ai rien trouvé sur les laiteries mentionnées dans mes archives. Je garde votre mail et vous recontacterai si je trouve quelque chose d'intéressant."

mercredi 12 janvier 2011

25% des incendies d'immeubles sont dus aux ... rats, souris, etc.

qui bouffent les gaines de câbles et provoquent ainsi des court-circuits

On dormait bien dans la 2CV, alors dormir dans sa logan MVC , mais oui, bien sûr !

http://www.forum-auto.com/marques/dacia/sujet536.htm

Ça me rappellera l'époque où mon père a transformé les sièges de la 2CV AZ en sièges couchette.

Vous pouvez voir cette 2CV avec les sièges mis en position couchette :

http://citbug.free.fr/mehari.html

Les Logans ...multiplexées ?

http://www.forum-auto.com/marques/dacia/sujet1824.htm

N'ayez pas de complexe ! roulez Dacia

Pays perdu, Pierre Jourde, ce qu'en dit l'auteur

http://www.pierrejourde.fr/Pages%20livres/Donnees%20livres/PageRomansRecits.html

Tiens curieux, le livre est épuisé chez Pocket. Et on ne sait quand il reparaitra.

Contre la pluie, à vélo, à bicyclette

Contre la pluie

Pour finir, voici quelques solutions pour rester au sec sur votre vélo en ajoutant un habitacle sur votre petite reine :
- http://velocoque.free.fr/
- http://www.veltop.eu/

Certains ont aussi ajusté le parapluie :
- http://drybike.nl/
- http://www.nubrella.com/

Et toujours Vélocampus à Nantes
http://velocampus.net/spip.php?article137

Chantons sous la pluie :
Bourvil
http://www.youtube.com/watch?v=VDt1poFpWmM&feature=related
Montand

http://www.youtube.com/watch?v=kYeBhF6IQd0


et à 8 roues :
http://www.youtube.com/watch?v=Fb-G07i35eE&feature=related

mardi 11 janvier 2011

La guerre d'Algérie d'un appelé français

http://www.22eme-ri-tenes-1956-1962.com/article-34570712.html

"Penser l'embryon humain au siècle des Lumières"

Jean-Louis Fischer
Centre Koyré, Paris
http://www.koyre.cnrs.fr/spip.php?article140
Aujourd'hui au Centre François Viète, excellent.

http://www.dailymotion.com/video/xclfie_web-cast-34-pr-jean-louis-fischer-h_creation

Musique étonnante

http://www.youtube.com/watch?v=SXh7JR9oKVE&feature=player_embedded

Pierre Jourde est l’auteur de Pays perdu (Pocket, 2005),

http://prdchroniques.blog.lemonde.fr/2007/06/22/le-village-viole-et-lecrivain/

http://www.lefigaro.fr/reportage/20070621.FIG000000028_un_ecrivain_lynche_par_ses_personnages.html

http://livres.fluctuat.net/blog/17841-pierre-jourde-prend-la-litterature-dans-l-estomac.html


http://www.lejardindedb.fr/Montagne-maudite-scene-de-la-vie

Un blog.... on y parle sur et de la Chine

http://ebolavir.blog.lemonde.fr/

Un blog

http://noelpecout.blog.lemonde.fr/

Science et technologie

" La science, c'est ce que le père enseigne à son fils. La technologie, c'est ce que le fils enseigne à son papa."
Michel Serres
Extrait d'une interview dans Le Monde

Je pense que M. Serres pensait à l'informatique des TIC et NTIC.

Quand une société ne peut pas enseigner

" Quand une société ne peut pas enseigner, c'est que cette société ne peut pas s'enseigner."
Charles Péguy
Extrait de Pour la rentrée

Histoire des méthodes de développement de logiciels

Citez en donnant la source SVP

HH/CFV/Mémoire/Chronologie
Titre : Chronologie
Etat : brouillon
Rédigé par : Henri Habrias
Version : 1
Date de rédaction : 17-10-08
Destinataires : EB
Relu par : le :
_______________________________________________________________________


Notés # , les Prix Turing. Nous avons donné le titre de leur Turing Award Lecture.



1847 G. Boole, Mathematical Analysis of Logic

1854 G. Boole, An Investigation Into the Laws of Thought, on Which are Founded the Mathematical Therories of Logic and Probabilities

1870 T ables de vérité, Pierce C. S. , Description of a notation for the logic of relatives, resulting from an amplification of the conceptions of Boole's calculus of logic

1880 John Venn "On the Diagrammatic and Mechanical Representation of Propositions and Reasonings". Dublin Philosophical Magazine and Journal of Science 9 (59): 1--18.

1890 Utilisation des machines à cartes perforées pour le recensement général de la population des USA

1924 CRT devient IBM

1928 La carte à 80 colonnes introduite par IBM

1936 La machine de Turing, "On Computable Numbers with an Application with an Application to the Entscheidungsproblem", Alan Mathison Turing

1896 Création de la Tabulating Machine Compny par Herman Hollerith
1944 The Harvard Mark 1 computer (Howard Aiken & Grace Hopper )

1945 Von Neumann, Juin1945,"First Draft of a report to the EDVAC," Présentation de la machine de Von Neumann, reprise des rapports de John William Mauchly and J. Presper Eckert Jr.

1946 ENIAC 1 Computer, John Presper Eckert & John W. Mauchly
1946 CAP de mécanographique

1947 John Bardeen, Walter Brattain & Wiliam Shockley, Le transistor

1950 General Electric, the Sutherland Corporation, et United States Air Force utilisent les tables de décision pour réaliser un logiciel

1951 UNIVAC Computer, John Presper Eckert & John W. Mauchly, Premier ordinateur commercialisé

1953 IBM 701 EDPM Computer, International Business Machines
1953 The Map Method for Synthesis of Combinational Logic Circuits, Maurice Karnaugh, ansactions of American Institute of Electrical Engineers
1953 Classes of Recursively Enumerable Sets and Their Decision Problems, H. G. Rice, Transactions of the American Mathematical Society, volume 74, numéro 2, mars 1953

1954 Premier rapport sur Fortran (IBM)

1956 Premier disque dur, IBM, le RAMAC 305
1956 The magical number seven, plus or minus two: Some limits on our capacity for processing information, G.A. Miller, Psychol. Rev., vol. 63
1956 Classification des grammaires de Noam Chomsky, "Transformational Analysis" Ph. D. Dissertation, University of Pennsylvania
1956 Chomsky Three Models for the Description of Language, IRE Trans. On Inf. Theory
1956 Kleene, Representation of events in nerve sets and finite automata, Automata Studies
1956 An Introduction to Cybernetics, W. Ross Ashby, Chapman & Hall

1957 Création de la BCS, British Computing Society, plus exactement du London Computer Group qui donnera naissance à la BCS unan après avec comme président Maurice Wilkes
1957 Brevet de Technicien Supérieur de « la mécanographie à cartes perforées et de ses prolongements électroniques »

1958 Création de la SEMA
1958 Circuit intégré, Jack Kilby & Robert Noyce

1959 First World Computer Congress, Paris
1959 Backus Normal Form , appelée Bacckus Naur Form (BNF) suite à une lettre de D. Knuth auxCACM en 1964
1959 Spécification du langage COBOL, inspiré de Flow-Matic de Grace Hopper et de Comtran d'IBM

1960 Création de l'IFIP sous les auspices de l'UNESCO suite au Congrès de Paris 1959
1960 Premier rapport sur Algol 60 (Naur)

1961 GPSS (General Purpose Simulation System), G. Gordon, IBM

1962 Premier manuel Lisp (McCarthy)
1962 Invention du terme "Informatique" par Philippe Dreyfus, directeur du Centre national de calcul électronique de la société Bull
1962 Kommunikation mit Automaten,Petri, C.A., Bonn: Institut für Instrumentelle Mathematik, Schriften des IIM Nr. 2
1962 Ouverture du premier département de “Computer science” des USA, Purdue University

1963 Langage BASIC conçu au Darmouth College par George Kemeny et Thomas Eugene Kurtz

1964 La souris et les fenêtres, Douglas Engelbart
1964 Gross, Lentin, Notions sur les grammaires formelles, Institut de Programmation, Gauthier-Villars

# 1965 Architecture ANSI-SPARC (Charles Bachman), Les trois schémas : Interne, Conceptuel, Externe
1965 Système expert Dandral d'Edward Feigenbaum
1965 Le B.T.S. devient B.T.S. « du traitement de l'information ».
1965 Jack Edmonds introduit la notion de « bonne caractérisation » des solutions et d’algorithme «polynomial», Paths, trees, and flowers. Canadian Journal of Mathematics 17:449-467


1966 IBM 360
# 1966 Alan J. Perlis (États-Unis) construction de compilateurs, "The Synthesis of Algorithmic Systems"
1966 Simula, an Algol-based simulation language, CACM (Dahl, Nygaard)
1966 Flow Diagrams, Turing Machines and Languages with only two Formation Rules, Bohm, C., G. Jacopini , CACM, vol. 9, n. 5, Mayo 1966, pp. 366-371.

# 1967 Maurice Wilkes (Royaume-Uni ) Bibliothèque logicielle, "Computers Then and Now"
1967 Création de l'IRIA devenu INRIA en 1979, et du CEPIA Centre d'Etudes Pratiques en Informatique et en Automatique et des Ecoles d'été EDF, CEA, IRIA
1967 Création de Sogeti par Serge Kampf
1967 Début du projet ISDOS à Case Western Reserve University puis à l'Université du Michigan, 'Problem Statement Language' etd 'Problem Statement Analyzer'
1967 Assigning Meaning to Programs, Robert Floyd


# 1968 Richard Hamming (États-Unis) méthodes numériques, systèmes de codage automatique, détection et correction d’erreurs, "One Man's View of Computer Science"
1968 General System Theory: Foundations, Developments, Applications, von Bertalanffy, L., Braziller
1968 Invention de l'expression software engineering (génie logiciel) Conférence organisée par le comité scientifique de l' Otan à Garmisch-Partenkirchen
1968 E.W. Dijkstra, "A Case Against GoTo statement"
1968 Prermière normalisation du Cobol par l'ANSI
1968 Création de l'AFCET, regroupement de 4 sociétés savantes
1968 Essai de traitements universels des informations administratives, Automatismes, tome XIII, n°9
1968 Datalogy, the science of data and data processes and its place in education, Naur P., Proc. of IFIP congress 1968, Applications 2, Booklet G, 48-52.

# 1969 Marvin Minsky (États-Unis) intelligence artificielle, "Form and Content in Computer Science"
1969 Création des I.U.T. Et des départements informatique des IUT, et début des MIAGE
1969 Création de la Steria par Jean Carteron
1969 Création de la société CGI (Compagnie Générale d'Informatique), parRobert Mallet et Bernard Chapot
1969 Le New Ken's System de Ken Thompson aux Laboratoires Bell, nommé Unics sur la suggestion de Brian Kernighan
1969, Arpanet,
1969 Report on the algorithmic language Algol 68 (A. Van Wingaarden (ed)),
1969. "Data Structure Diagrams." in: DataBase: A Quarterly Newsletter of SIGBDP. vol. 1, no. 2, Summer 1969
1969 Les mathématiques modernes, André Warusfel, Rayon de la science, Seuil
1969 Mathématiques pour l'informatique, J. Boittiaux, Dunod
1969 The science of the artificial, Herbert A. Simon, MIT Press,


# 1970 James H. Wilkinson (Royaume-Uni) analyse numérique, algèbre linéaire, analyse d’erreur vers l’arrière, "Some Comments from a Numerical Analyst'
1970 Edgard Frarnk Codd, Data for Large Shared Data Banks", CACM 13, No. 6, June 1970
1970 Intel 1103 Computer Memory
1970 Colloque de Sèvre, L'enseignement de l'informatique à l'école secondaire, Colloque IFIP-OCDE, Sèvres, 1970, Publications de l'OCDE, Paris, 1971.
1970 Entraînement à la construction des programmes d'informatique : principes et exercices pratiques, Jean-Dominique Warnier, Brendan M. Flanagan ; préface de Ch. Martzloff . - Paris : Les Editions d'Organisation , cop. 1970
1970 La science informatique, Jacques Arsac, Dunod
1970 Traité des ordinateurs, t.1 Algèbre logique, arithmétique binaire, algorithmes, Dunod

# 1971, John McCarthy (Etats-Unis) "Generality in Artificial Intelligence", "Generality in Artificial Intelligence"
1971 Décret de création des MIAGE et MST
1971 "La méthode Informatique, Conception et Réalisation en Informatique de Gestion", Robert A. Mallet, Hermann
1971 Le "Floppy" Disk, Alan Shugart &IBM
1971 Le premier microprocesseur, le 4001 d'Intel
1971 LCF de R. Milner, système de démonstration automatique de théorèmes
1971 Program Development by Stepwise Refinement, CACM 14(4), 221-227

#1972 Edsger Dijkstra (Pays-Bas ) Prix Turing, la science et l’art des langages de programmation, langage ALGOL, "The Humble Programmer"
1972 Le microprocesseur 8008 d'Intel, uneversion 8 bits du 40004.
1972 Rapport Meadows, Halte à la croissance ?, Club de Rome
1972 L'informatique reconnue au CSU (Conseil Supérieur des Universités), ex. CNU
1972 "On the criteria to be used in decomposing system into modules", CACM 15(12)

#1973 Charles Bachman (États-Unis)Prix Turing, technologie des bases de données, "The Programmer as Navigator"
1973 Mai, le premier microordinateur, le Micral avec microprocesseur 8008, naissance du terme "microordinateur"
1973 Ethernet , Robert Metcalfe & Xerox
1973 Début de l'application de SADT
1973 Les systèmes d’information dans les organisations, J.L. Lemoigne, PUF.


#1974 Donald E. Knuth,."Computer Programming as an Art."
1974 "Data Semantics" J.R. Abrial
1974 Principles of Program Design , M.A. Jackson ISBN 0-12-379050-6.
1974 Structures d'information : formalisation des notions d'accès et de modification d'une donnée, Thèse nancy (J.L. Rémy)
1974 "PASCAL – User Manual and Report (K. Jansen, N.Wirth)
1974 Les premiers PC, Altaïr,IBM 5100
1974 Donald E. Knuth. Structured programming with 'go to' statements. Communications of the ACM, 6(4):261-301,
1974 Formalization of the notions of data, information and information structure, in Data Base Management, Claude Pair
1974 L'organisation des données d'un système, LCS, Précis de logique informatique, J.D. Warnier, Les Editions d'organisation
1974 (?) Simplification du travail administratif, L'étude de processus, SCOM, Seervice Central d'Organisation et Méthdes, Ministère de l'Economie et des Finances, Direction du budget
1974 « Modèle individuel pour un base de données » H. Tardieu, C. Deheneffe, JL Hainaut (Namur – mai 74)

# 1975 Allen Newell (États-Unis) et Herbert A. Simon (États-Unis) intelligence artificielle, la psychologie de la compréhension humaine, traitement de liste, "Computer Science as Empirical Inquiry: Symbols and Search"
1975 Algorithm + Data structures = Program, N. Wirth
1975 Fondation de Microsoft, l'interpréteur de BASIC pour l'Altaïr écrit par B. Gates et P. Allen
1975 UNIX
avec son code source est diffusé dans les universités (suite à l'application de la loi anti-trust en 1956)
1975 Abstract Data Types as Initial Algebras and Correctness of Data Representations, Proc. Conf. Computer Graphics, Pattern Recognition and Data Structure.

# 1976 Michael Rabin (Allemagne) Michael O. Rabin: "Complexity of Computations" et Dana S. Scott (États-Unis États-Unis) "Logic and Programming Languages", machines non déterministes
1976 Apple I, II, TRS80, Pet Commodore
1976 L'informatique est reconnue au Comité National du CNRS
1976 Dijkstra, E., A Discipline of Programming, Prentice-Hall
1976 The Entity-Relationship Model--Toward a Unified View of Data, P.P. Chen,
ACM Transactions on Database Systems, Vol. 1, No. 1, March 1976
1976 Progamming-in-the-large Versus Programming-in-the-Small, DeRemer F., Kron H.H., IEEE Transactions on Software Engineering, Vol. SE-2, N° 2, June

# 1977 John W. Backus:, "Can Programming Be Liberated From the von Neumann Style? A Functional Style and its Algebra of Programs"
1977 Ross, D. T., "Structured Analysis: A language for communicating ideas" IEEE Trans. on Software Engineering, 3, 1, 1977, pp. 16-34
1977 The C Programming Language, Dennis Ritchie, Bfrian Kernighan
1977 Les structures de données et leur représentation en mémoire, Ecole d'été de l'Afcet, Alès,
1977 La théorie du système général. Théorie de la modélisation, J.L. Lemoigne
1977 Naissance du GRAFCET, 1990 (norme NF C03-190), sur le plan européen (EN61131) et en 1992 (norme CEI 1131).

# 1978 Robert Floyd (États-Unis) « avoir eu une influence significative sur les méthodologies de création de logiciels sûrs et efficaces, et pour avoir contribué à l'émergence d'importants domaines de l'informatique scientifique : la théorie de l'analyse syntaxique, la sémantique des langages de programmation, la vérification de programmes, la synthèse de programmes et l'analyse d'algorithmes ». , "The Paradigms of Programming"
1978 L’informatisation de la société. Rapport à M. le Président de la République. Nora S., Minc A., Paris : Seuil
1978 VisiCalc Spreadsheet Software (tableur), Dan Bricklin & Bob Frankston
1978 Guttag, J.V. and J.J. Homing. "The Algebraic Specification of Abstract Data Types". Acta Informatica 10, pp. 27-52
1978 Structured Analysis and Systems Specification, Printice Hall, DeMarco T.
1978 Théorie des programmes, Schémas, preuves, sémantique, préface de C. Pair, Dunod, Livercy C. (nom coll.), Dunod

1979 Langage ADA
# 1979 Kenneth Iverson (Canada )langages de programmation et notation mathématique, implémentation de systèmes interactifs, utilisation éducative d’APL, théorie et pratique du langage de programmation, "Notation as a Tool of Thought"
1979 WordStar Software (Traitement de texte), Seymour Rubenstein & Rob Barnaby
1979 The Art of Software Tests, Myers, G., Wiley
1979 Structured Systems Analysis, Gane C. and Sarson T. Prentice Hall
1979: «  Méthode de définition d'un système d'information », Ministère de l'Industrie, CTI

# 1980 Charles A. R. Hoare (Royaume-Uni) définition et design des langages de programmation, "The Emperor's Old Clothes"
1980 A calculus of communicating systems, Robin Milner. Springer (LNCS 92)
1980 Méthodes de programmation, Meyer B., Baudouin C., Eyrolles
1980 Création de l'Agence de l'informatique

# 1981 Edgar Frank Codd (Royaume-Uni Royaume-Uni) systèmes de gestion de bases de données, en particulier bases de données relationnelles, "Relational Database: A Practical Foundation for Productivity"
1981 IBM PC
1981 MS DOS
1981 Boehm, B., Software Engineering Economics, Prentice-Hall
1981 Le BTS gestion et exploitation des centres informatiques disparaît, remplacé par un B.T.S. entièrement nouveau. Le B.T.S. « Services informatiques » (S.I.)

# 1982 Stephen Cook (États-Unis) complexité du calcul informatique, "An Overview of Computational Complexity"
1982 The computer was named the Machine of the Year in 1982 by Time Magazine.
1982 Début des BTS Informatique industrielle
1982 Rapport « Savoir et savoir- faire informatique » de Maurice Nivat
1982 Introduction de SADT en France par la société IGL (Michel Galinier)
1982 ISO TC97/SC5/WG3, Concepts and terminology for the conceptual schema and information base, ANSI
1982 NIAM: an Information Analysis Method, Verheijen, Van Bekkun, CRIS-IFIP Conference



# 1983 Kenneth Thompson (États-Unis) "Reflections on Trusting Trust" et Dennis Ritchie (États-Unis États-Unis)"Reflections on Software Research" théorie des systèmes d'exploitation, implémentation du système UNIX
1983 Fondation de la Société de Mathématiques Appliquées et Industrielles (SMAI)
1983 Normalisation du langage ML de R. Milner
1983 Apple Lisa (un portable avec interface homme machine graphique)
1983 La méthode Merise - Tome 1 Principes et outils. Hubert Tardieu, Arnold Rochfeld, René Colletti, Editions d'organisation
1983 Bases de données et systèmes relationnels, Delobel C., Adiba M., Dunod


1984 Apple Macintosh
# 1984 Niklaus Wirth (Suisse) développement des langages EULER, Algol W, MODULA et PASCAL, "Toward a Discipline of Real-Time Programming."
1984 Software System Testing and Quality Assnrance, Beizer, B., Van Nostrand Reinhold,
1984 Programmation, T.1, Du problème à l'algorithme, Amédée Ducrin (nom coll.), Bordas, Coll. Dunod Informatique, Méthode déductive de Cl. Pair, le tome 2, De l'algorithme au programme paraîtra en 1993

1985 MS Windows
# 1985 Richard Karp (États-Unis ) théorie des algorithmes, NP-complétude, "Combinatorics, Complexity, and Randomness"
1985 La méthode Merise - Tome 2 Démarches et pratiques, Hubert Tardieu, Arnold Rochfeld, René Colletti, Georges Panet, Gérard Vahéee Editions d'organisation

# 1986 John Hopcroft (États-Unis) "Computer Science: The Emergence of a Discipline" et Robert Tarjan (États-Unis États-Unis) "Algorithmic Design"création et analyse de structures de données, "Computer Science: The Emergence of a Discipline"
1986 Agorithms &Data Structure, N. Wirth, Prentice-Hall
1986 P. Pellaumail, La méthode AXIAL, conception d'un système d'informations, Editions d'Organisation, (Paris)
1986 Systematic Software Development Using VDM, Jones C.B., Prentice-Hall
1986 Raisonner pour programmer, Ana GRAM, Dunod



# 1987 John Cocke (États-Unis) théorie des compilateurs, architecture des grands systèmes, invention des architectures RISC, "The Search for Performance in Scientific Processors"
1987 "The C++ Programming Language, B. Soustrup, Addison Wesley, les premiers articles nommant C++ datent de 1984
1987 Specification Case Studies, Hayes (Ed), Prentice Hall

# 1988 Ivan Sutherland (États-Unis) Conception assistée par ordinateur (CAO), "Micropipelines"
1988 Understanding Z: A Specification Language and Its Formal Semantics, Spivey J.M. , Cambridge University Press
1988 SADT, Structured Analysis and Design Techniques, Marca David A., Clement L. McGowan, McGraw-Hill

# 1989 William Kahan (Canada) analyse numérique
1989 Tim Berners Lee crée le World Wide Web
1989 Communication and Concurrency, Robin Milner. Prentice Hall
1989 Modern Structured Analysis, Yourdon E., Yourdon Press
1989 La méthode Merise - Tome 3 Gamme opératoire, Arnold Rochfeld, José Morejon Editions d'organisation
1989 SADT, Un langage pour communiquer, IGL, Eyrolles
1989 Conceptual Schema and Relational Database Design, Nijssen G.M, Halpin T.A. , Prentice-Hall
1989 HOOD Reference Manual, Agence Spatiale Européenne
HOODWorking Group, Noordwijk, Pays-Bas
1989 Création de l'OMG (Object Management Group)

# 1990 Fernando Corbató (États-Unis) applications réparties, création de CTSS et Multics, "On Building Systems That Will Fail."
1990 Maîtriser SADT, Michel Lissandre, Colin, 1990

# 1991 Robin Milner (Royaume-Uni ) (LCF, ML, CCS), "Elements of Interaction "
1991 Linux de Linus Torvalds
1991 Object Lifecycles: modelling the world in states, Prentice-Hall
1991 Object-oriented Design with Applications, Booch G., Benjamin Cummings
1991 Première version de CORBA (Common Object Request Broker ) par l'OMG

# 1992 Butler Lampson (États-Unis) environnements personnels distribués
1992 Symbolic boolean manipulation with ordered binary-decision diagrams, Randal E. Bryant, ACM Computing Surveys, 24(3):293{318, September 1992.

# 1993 Juris Hartmanis (États-Unis) et Richard Stearns (États-Unis) théorie de la complexité, "On Computational Complexity and the Nature of Computer Science"
1993 System Development , M.A. Jackson ISBN 0-13-880328-5.



# 1994 Edward Feigenbaum (États-Unis) et Raj Reddy (Inde Inde) systèmes d’intelligence artificielle de grande envergure, "How the "What" Becomes the "How""
1994 Andr´e Arnold, Didier B´egay, and Paul Crubill´e. Construction and
analysis of transition systems with MEC. World Scientific Publisher,


# 1995 Manuel Blum (Venezuela) théorie de la complexité appliquée à la cryptographie et à la vérification de programmes
1995 Loi de Wirth : Le logiciel ralentit plus vite que le matériel accélère.

# 1996 Amir Pnueli (Israël Israël) logique temporelle et vérification de programmes et de systèmes
1996 Publication des documents UML 0.9 et 0.91 par Grady Booch, Jim Rumbaugh (OMT) et Iva Jacobson (OOSE)




# 1997 Douglas Engelbart (États-Unis) informatique interactive
1997 UML 1.1 adopté par l'OMG

# 1998 James Gray (États-Unis) bases de données et traitement de transactions

# 1999 Frederick Brooks (États-Unis) architecture des ordinateurs, systèmes d’exploitation et logiciels

# 2000 Andrew Yao (République populaire de Chine) théorie de la calculabilité, génération de nombres pseudo-aléatoires, cryptographie et complexité de communication
2000 Jack St Clair Kilby, Prix Nobel de physique pour sa participation à l'invention du circuit imprimé


# 2001 Ole-Johan Dahl (Norvège) et Kristen Nygaard (Norvège) Programmation orientée objet et création des langages Simula I et Simula 67

# 2002 Ronald L. Rivest (États-Unis), Adi Shamir (Israël) et Leonard M. Adleman (États-Unis) cryptographie à clef publique et système RSA

# 2003 Alan Kay (États-Unis) Programmation orientée objet et création du langage Smalltalk
2003 UML 2.0

# 2004 Vinton G. Cerf (États-Unis) et Robert E. Kahn (États-Unis États-Unis) réseaux, TCP/IP

# 2005 Peter Naur (Danemark) Pour des contributions fondamentales à la conception des langages de programmation et à la définition d'Algol 60, pour la conception des compilateurs et pour l'art et la pratique de la programmation informatique. "Computing versus human thinking"

# 2007 Edmund Clarke (États-Unis), Allen Emerson (États-Unis États-Unis) et Joseph Sifakis (France )(Grece) pour leurs travaux sur le model checking.